Prélèvement à la source : 2018, année blanche et transitions

La mise en place du prélèvement à la source, initialement prévue pour le 1er janvier 2018, a été reportée au 1er janvier 2019. Ce décalage – comparé au calendrier initial – ainsi que la transition entre les deux modes opératoires font de 2018 une année blanche.

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Prélèvement à la source : 2018, année blanche et transitions

Avec le report du prélèvement à la source, 2018 est donc une année blanche. Toutefois, cet heureux bonus ne concernera pas toutes les bourses. En effet, certains devront quand même s’acquitter de cet impôt sur le revenu, leur fiche d’imposition 2018 sur les revenus de l’année 2017 conservera les conditions actuellement en vigueur.

2018, une année fiscale particulière

D’abord initié par François Hollande puis repris par le Gouvernement d’Emmanuel Macron, le prélèvement à la source entrera en vigueur dès le 1er janvier 2019.

L’année en cours sera synonyme de transition et permettra à certains contribuables de voir une partie de leurs revenus non imposée. L’année blanche 2018 ne signifiera donc pas une absence totale d’impôt.

La part de l’impôt sur les revenus 2018 qui sera prise en charge par le prélèvement à la source ne sera pas imposée aux contribuables. Ce crédit d’impôt exceptionnel permettra de ne pas taxer doublement les contribuables français au titre des revenus 2018 et 2019.

La perception des plus-values immobilières et mobilières ainsi que des capitaux mobiliers sera soumise à l’impôt et devra être réglée dès septembre 2019.

impôts 2018 année blancheLes heures supplémentaires pourront ne pas être imposées en 2018 pour certains salariés. Il en va de même pour les primes dites surérogatoires, non prévues par le contrat de travail, ainsi que pour celles attribuées aux employés occupés le dimanche.

De plus, si ceux-ci obtiennent une augmentation de leur revenu, la différence entre leur ancien salaire et entre le nouveau ne sera pas taxée.

Les crédits et réductions d’impôt ne figureront pas dans les mensualités payés en année n+1. L’avantage fiscal, quant à lui, sera remboursé intégralement au mois de septembre de cette même année n+1.

Le prélèvement à la source dès 2019

Applicable dès le 1er janvier 2019, le prélèvement à la source a été subtilement modifié afin de simplifier la tâche aux entreprises collectant les impôts. En effet, l’employeur le collectera et devra le faire figurer sur la fiche de paie. Pour les chômeurs et les retraités, l’assurance-chômage et les caisses de retraite en seront en charge.

Le taux d’imposition pour l’année fiscale 2019 sera fixé grâce à la déclaration de revenus en ligne, effectuée au printemps 2018. Il sera appliqué au premier revenu versé en 2019 et s’actualisera au mois de septembre de chaque année.
En ce qui concerne les indépendants et les professions libérales, ils effectueront un versement mensuel ou trimestriel dont le montant est ajusté en fonction des revenus précédents.

  • Dès le mois de janvier 2019

L’impôt sur le revenu est ponctionné sur le salaire de l’employé. Celui-ci peut consulter le montant directement sur sa fiche de paie.

  • Pendant leur déclaration d’imposition 2019

Les contribuables français déclarent leurs revenus de l’année 2018 ; seuls les revenus exceptionnels seront soumis à cette taxe.

  • À partir du mois de septembre 2019

Les nouveaux taux de prélèvement réévalués seront transmis aux Français.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *