Prêt immobilier : 30.000 euros gagnés grâce aux taux bas

Les taux bas sont une véritable aubaine pour les candidats à l’achat. Preuve en est les quelques 31.000 euros de capacité d’emprunt gagnés par les particuliers entre 2012 et 2015. La baisse des taux continue sa marche en avant Au cours de ces 4 dernières années, les taux de prêt immobilier n’ont eu de cesse …

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Prêt immobilier : 30.000 euros gagnés grâce aux taux bas

Les taux bas sont une véritable aubaine pour les candidats à l’achat. Preuve en est les quelques 31.000 euros de capacité d’emprunt gagnés par les particuliers entre 2012 et 2015.

La baisse des taux continue sa marche en avant

Au cours de ces 4 dernières années, les taux de prêt immobilier n’ont eu de cesse de se replier jusqu’à afficher une attractivité quasiment inédite. Si l’épisode haussier constaté cet été a pu susciter une certaine appréhension dans les rangs des candidats à l’emprunt, il s’est toutefois révélé bien trop éphémère pour mettre à mal une tendance de fond à la baisse qui a rapidement su reprendre sa place sur le devant de la scène. Dans sa dernière Météo des taux, Cafpi note que les taux de prêt se sont ainsi de nouveau repliés au cours du mois d’octobre pour s’établir en moyenne à 2,35% sur 15 ans, 2,58% sur 20 ans et 2,97% sur 25 ans.

Le montant des prêts s’est envolé depuis 2012

Les conditions de crédit tout à fait exceptionnelles que nous connaissons depuis de long mois maintenant ont logiquement renforcé le pouvoir d’achat des emprunteurs. Si l’on en croit le courtier, pour une mensualité de 1000 euros sur 20 ans, la capacité d’emprunt des ménages est passée de 164.305 euros en janvier 2012 à 196.752 euros en ce début du mois de novembre 2015. Grâce aux taux bas, les particuliers peuvent donc aujourd’hui emprunter 31.346 euros de plus qu’il y a presque 4 ans, sans que cela ne vienne peser sur leur budget.

De nouvelles baisses de taux en perspective ?

Et ce gain financier pourrait bien ne pas en rester là et s’accroître davantage dans les prochains mois. Dans le sillage d’un OAT toujours très bas (0,87% en date du 29 octobre 2015) et devant la volonté des banques à se montrer compétitives à l’approche de 2016, les taux de crédit devraient non seulement conserver leur attractivité jusqu’à la fin de l’année mais peut-être même accuser quelques corrections. « Avant d’affûter leurs armes de conquête de clientèle pour 2016 », Cafpi estime en effet que certains établissements « en profiteront pour baisser encore leurs taux sur novembre et décembre… »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *