Prêt immobilier : des mètres carrés en plus partout en France

En présence de taux d’emprunt dont l’attractivité s’est affirmée au fil des mois et face à une baisse des prix certes mesurée mais bien réelle, les acquéreurs potentiels bénéficient aujourd’hui d’une capacité d’achat plus étoffée qu’auparavant. Une situation que ne manque pas d’évoquer le courtier Meilleurtaux à l’occasion de la publication de son dernier baromètre …

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Prêt immobilier : des mètres carrés en plus partout en France

En présence de taux d’emprunt dont l’attractivité s’est affirmée au fil des mois et face à une baisse des prix certes mesurée mais bien réelle, les acquéreurs potentiels bénéficient aujourd’hui d’une capacité d’achat plus étoffée qu’auparavant. Une situation que ne manque pas d’évoquer le courtier Meilleurtaux à l’occasion de la publication de son dernier baromètre du pouvoir d’achat immobilier.

Immobilier : les acheteurs gagnent en pouvoir d’achat

Si, lors d’une récente étude, Meilleurtaux estimait que les prix de l’immobilier parisien ne faisaient pas la part belle aux familles, le courtier fait preuve d’un optimisme bien plus marqué dans la dernière édition de son baromètre du pouvoir d’achat immobilier en soulignant que celui-ci « est partout en augmentation sur 1 an, sauf à Lille, qui affiche une nette baisse« . En repoussant une remontée évoquée pourtant depuis le début de l’année, les taux de crédit ont ainsi pleinement joué leur rôle en resolvabilisant des candidats à l’achat jusque-là écartés du marché. Concrètement, pour un emprunt souscrit sur 20 ans au cours du mois de mars, « les meilleurs taux négociés de 9 villes sur 10 restent sous le seuil psychologique des 3 %« .

L’étonnante première place de Toulouse

Dans le détail, les meilleurs dossiers peuvent donc se voir proposer un taux de 2,31% sur 15 ans à Strasbourg, de 2,75% sur 20 ans à Toulouse et de 3,05% pour un prêt immobilier sur 25 ans à Marseille. Concernant le palmarès établi par Meilleurtaux, celui-ci se révèle cette fois-ci dominé par Toulouse dont la montée en puissance s’est révélée être aussi soudaine qu’étonnante. Après avoir occupée la 9ème position le mois dernier, la ville rose s’installe en effet aujourd’hui en tête de ce classement en profitant d’un plus bas sur 20 ans de 2,75%. Suivent ensuite Strasbourg et Nantes qui affichent comme bon nombre de villes ce mois-ci d’un taux sur 20 ans à 2,90%.

Pour Hervé Hatt, président du courtier, « après une augmentation toute relative de leurs taux de crédit au cours du 2ème semestre 2013, les banques sont encouragées dans une dynamique baissière par le taux bas des OAT et par une stratégie de conquête de clientèle. Elles ont effectué dès le début de l’année des mouvements à la baisse qui se sont encore amplifiés en mars et qui viennent d’ailleurs compenser la hausse des droits de mutation qu’ont connue la plupart des départements« .

Les mètres carrés supplémentaires pleuvent sur la France

Sur le front du pouvoir d’achat, la baisse des prix semble enfin devoir porter ses fruits. En effet, seule Lille accuse offre désormais à ses candidats une capacité d’acquisition en repli avec seulement 58 m² proposés pour une mensualité de 1000 euros sur 20 ans. Partout ailleurs les acheteurs potentiels accumulent les mètres carrées supplémentaires : 82,4 m² à Strasbourg, 74,2 m² à Marseille et Toulouse, 67,9 m² à Nantes ou encore 66,5 m² à Montpellier. Si l’on en croit le courtier, avec la possibilité d’acquérir un logement de 21,3 m², Paris s’afficherait même comme l’une des grandes satisfactions de ce palmarès. « Non seulement, les acheteurs gagnent 0,5 m2 de pouvoir d’achat immobilier, mais Paris fait partie des 6 départements où les frais de notaire n’augmenteront pas !« , souligne-t-il ainsi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *