Prêt immobilier : hausse du pouvoir d’achat en octobre

Alors que bon nombre de particuliers se demandent si le moment est propice à une acquisition immobilière, Cafpi constate que leur pouvoir d’achat continue de progresser. De quoi peut-être décider les plus réticents. Immobilier : l’heure est peut-être venue d’acheter Ce n’est désormais plus un secret, après avoir fait preuve d’un dynamisme notable durant l’été, …

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Prêt immobilier : hausse du pouvoir d’achat en octobre

Alors que bon nombre de particuliers se demandent si le moment est propice à une acquisition immobilière, Cafpi constate que leur pouvoir d’achat continue de progresser. De quoi peut-être décider les plus réticents.

Immobilier : l’heure est peut-être venue d’acheter

Ce n’est désormais plus un secret, après avoir fait preuve d’un dynamisme notable durant l’été, la hausse des taux de prêt immobilier est aujourd’hui de l’histoire ancienne. S’ils semblent encore hésiter entre stabilisation et baisse, les taux affichent donc un visage de nouveau favorable aux candidats à l’emprunt. Evidemment, certains préfèreront attendre la mise en place de futures mesures comme l’élargissement du PTZ dans l’ancien avant de se décider, mais pour beaucoup, la perspective d’un passage à l’acte ne fait plus guère de doute. Et s’il fallait un dernier élément pour convaincre les plus attentistes, le courtier Cafpi compte bien sur sa dernière publication pour leur livrer en main propre.

Le pouvoir d’achat surfe sur les taux bas

Si l’on en croit le professionnel du crédit, le pouvoir d’achat immobilier des ménages aurait en effet poursuivi sa progression en ce début octobre et ce, dans la quasi-totalité des villes observées. Une embellie que l’on doit certes à l’attractivité des taux de crédit (2,05% en moyenne en octobre contre 2,11% en septembre) mais également à des prix de l’immobilier encore en repli dans 7 villes sur 12.

Dans le détail, depuis le mois de janvier 2012, les particuliers poursuivant un projet d’acquisition ont ainsi vu leur pouvoir d’achat décoller de 6,51% à Lille (soit 4,77 m² supplémentaires), 8,61% à Bordeaux (+5 m²), 12,20% à Paris (+2,38 m²), 14,30% à Lyon (+7,27 m²), 22,23% à Toulouse (+14,29 m²) et jusqu’à 35,49% à Rouen (+22,81 m²). Seule exception à la règle, Marseille se distingue aujourd’hui en étant la seule ville à voir sa capacité d’achat se restreindre. Si la stabilité semble de mise entre les mois de septembre et octobre 2015, au cours de ces quatre dernières années la Cité Phocéenne présente un pouvoir d’achat immobilier en recul de -2,82% (soit 1,88 m² en moins).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *