Prêt immobilier : le taux de la BCE divise les courtiers

Le 5 juin dernier, la Banque centrale européenne (BCE) a annoncé l’abaissement de son principal taux directeur. Dans un contexte dominé par des taux d’emprunt extrêmement attractifs, certains s’interrogent sur l’impact éventuel d’une telle décision sur le crédit immobilier. Une question qui semble d’ores et déjà diviser les courtiers. Cafpi fait surgir le spectre de …

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Prêt immobilier : le taux de la BCE divise les courtiers

Le 5 juin dernier, la Banque centrale européenne (BCE) a annoncé l’abaissement de son principal taux directeur. Dans un contexte dominé par des taux d’emprunt extrêmement attractifs, certains s’interrogent sur l’impact éventuel d’une telle décision sur le crédit immobilier. Une question qui semble d’ores et déjà diviser les courtiers.

Cafpi fait surgir le spectre de la hausse des taux de prêt immobilier

Après avoir maintenu de longs mois durant son principal taux directeur (le Refi) à son plus bas niveau historique (0,25%), la BCE vient donc d’accentuer sa politique déjà extrêmement accommodante à l’égard des banques en abaissant celui-ci à 0,15%. Une initiative saluée par les établissements prêteurs mais dont l’influence réelle sur les taux de prêt immobilier semble encore sujette à caution. Si la majorité des professionnels du secteurs voient l’action de la BCE d’un oeil positif, Cafpi considère pour sa part qu’il s’agit là de « la première pierre de la remontée des taux de crédit« . Directeur général adjoint du courtier, Philippe Taboret pointe notamment du doigt l’abaissement à un seuil négatif du taux de dépôt (-0,10%) opéré par la BCE pour inciter les banques à faire circuler l’argent afin de contrer tout risque de déflation. De l’avis du courtier, « le marché des actions reprendra de la vigueur face à celui des obligations qui verra alors ses taux augmenter. Or, le coût du crédit immobilier est indexé sur ces taux longs« .

Impact minime selon Meilleurtaux et VousFinancer

Les perspectives dressées par Cafpi ne semblent toutefois pas faire beaucoup d’émules auprès de ses confrères courtiers. Si Meilleurtaux voit là un geste de la BCE certes extrêmement symbolique mais « sans impact majeur nouveau sur les taux des crédits immobiliers« . Un avis partagé par le courtier VousFinancer.com dont la porte-parole note « la politique de la Banque centrale européenne n’a pas d’impact direct sur le niveau des taux de crédit immobilier, fixés librement par les banques« . Sandrine Allonier précise toutefois que la révision du taux directeur de la BCE devrait influer favorablement sur les conditions de refinancement des banques, « ce qui devrait les inciter à prêter davantage aux ménages et aux entreprises« .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *