Prêt immobilier : les taux n’ont jamais été aussi bas

Cette semaine, l’Observatoire Crédit Logement CSA publiait sa note de conjoncture relative au mois de juin 2014 et soulignait pour l’occasion la baisse « remarquable » enregistrée par les taux de prêt immobilier. Dans l’émission Good Morning Business, sur BFM Business, Emmanuel Duteil revient sur le niveau historiquement bas que les taux continuent mois après mois d’afficher. …

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Prêt immobilier : les taux n’ont jamais été aussi bas

Cette semaine, l’Observatoire Crédit Logement CSA publiait sa note de conjoncture relative au mois de juin 2014 et soulignait pour l’occasion la baisse « remarquable » enregistrée par les taux de prêt immobilier. Dans l’émission Good Morning Business, sur BFM Business, Emmanuel Duteil revient sur le niveau historiquement bas que les taux continuent mois après mois d’afficher.

La baisse des taux s’affirme en juin

Au cours du premier trimestre, bon nombre de professionnels s’attendaient à ce que la hausse des taux refasse progressivement surface à compter de cet été. A la lecture du baromètre publié cette semaine par l’Observatoire Crédit Logement, force est de constater qu’il n’en a rien été. En effet, si les 2,85% constatés sur le mois de mai ont permis à l’Observatoire de souligner que « Jamais depuis la fin des années 40 les taux des crédits immobiliers n’étaient descendus aussi bas« , le mois de juin semble avoir poursuivi sur cette lancée en affichant une attractivité quasiment sans précédent.

Concrètement, le taux de prêt immobilier s’est établi en juin à une moyenne de 2,81%, soit un repli de 27 points de base depuis le début de l’exercice 2014. Dans le détail, les crédits accordés pour l’acquisition d’un bien immobilier ancien se sont négociés au taux moyen de 2,79% (contre 2,84% un mois plus tôt et 3,08% en décembre 2013) alors que ceux destinés à l’accession dans le neuf ont affiché un taux moyen de 2,90% (contre 2,94% en mai et 3,08% en décembre dernier).

L’OAT offre un horizon dégagé aux taux bas

Sur le front des perspectives à plus ou moins courts termes, l’Observatoire se montre des plus prudents. Toutefois, certains tablent déjà sur un maintien des taux bas en cette période estivale, écartant tout risque de remontée tout au moins jusqu’à la rentrée. Un scénario que semble venir conforter l’OAT 10 ans (servant d’étalon aux taux fixes pratiqués par les banques) dont le taux a touché son plus bas niveau ce lundi 7 juin (à 1,68% contre 2,5% fin 2013).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *