Prêt immobilier : les taux ont flambé cet été

Engagée depuis mai, la hausse des taux de prêt immobilier s’est poursuivie tout au long de l’été, incitant bon nombre de ménages à reporter leur projet d’acquisition. La hausse des taux poursuit sur sa lancée En juin dernier, l’Observatoire Crédit Logement / CSA se rendait à l’évidence, estimant que « la période de baisse générale …

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Prêt immobilier : les taux ont flambé cet été

Engagée depuis mai, la hausse des taux de prêt immobilier s’est poursuivie tout au long de l’été, incitant bon nombre de ménages à reporter leur projet d’acquisition.

La hausse des taux poursuit sur sa lancée

En juin dernier, l’Observatoire Crédit Logement / CSA se rendait à l’évidence, estimant que « la période de baisse générale des taux est terminée ». Après près de deux ans d’un repli quasi ininterrompu, les taux ont désormais renoué avec une hausse qui, si l’on en croit Empruntis, s’est révélée particulièrement soutenue au cours de l’été. « Pour le 3ème mois consécutif, nous observons une tendance continue sur le front des taux. Les derniers réajustements de début août renforcent en effet les différentes hausses débutées au mois de juin », note le courtier.

Six mois de baisse effacés

Pour le seul mois d’août, les taux de crédit immobilier auraient ainsi progressé de près de 10 points de base sur 15 ans et de 15 points sur 20 ans. Une remontée bien plus significative sur le long terme puisque depuis la fin du mouvement baissier (soit fin mai 2015), les taux d’emprunt sur 15 ans se sont revalorisés de quelques 30 points de base (2,05% en mai contre 2,35% en août) et ont même bondi de 40 points de base sur 20 ans (passant en moyenne de 2,30% à 2,70%).

Les emprunteurs se font rares

Selon le courtier, la hausse observée durant la période estivale aurait été suffisante pour effacer près de 6 mois de baisse. « Nous sommes revenus aux conditions proposées en début d’année 2015 », concède la porte-parole d’Empruntis, Cécile Roquelaure. Dans ce contexte, les candidats à l’emprunt se sont faits des plus discrets, n’hésitant plus à repousser leur projet. A l’occasion de son enquête mensuelle sur la distribution du crédit, la Banque de France souligne le nombre de demandes de prêt s’est stabilisé en juillet et ce, pour la première fois depuis le début de l’année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *