Prêt immobilier : les taux toujours en dessous des 4%

Les taux de prêt immobilier font de la résistance. Après 10 mois de baisses consécutives, il semble que le seuil des 4% soit infranchissable à la hausse comme à la baisse. Selon l’Observatoire Crédit Logement/CSA, le taux moyen de crédit immobilier est établi depuis début Aout à 3,96% Ce niveau de taux, n’avait pas été …

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Prêt immobilier : les taux toujours en dessous des 4%

Les taux de prêt immobilier font de la résistance. Après 10 mois de baisses consécutives, il semble que le seuil des 4% soit infranchissable à la hausse comme à la baisse. Selon l’Observatoire Crédit Logement/CSA, le taux moyen de crédit immobilier est établi depuis début Aout à 3,96%

Ce niveau de taux, n’avait pas été revu depuis février 2007. Toujours selon l’observatoire presque 60% des prêts immobiliers souscrits depuis début juin l’ont été avec un taux compris entre 4 et 4,5%. 25% d’entre eux ont même bénéficié d’un taux compris entre 3,5 et 4%. Un niveau de taux inespéré il y a encore quelques mois.

La période estivale à donc permis une stabilisation net des taux de crédit immobilier. Cette stagnation des taux s’allie de surcroît à une reprise du secteur de l’immobilier de manière générale, grâce notamment au nouveau dispositif de défiscalisation immobilier de la loi Scellier.

En détail, selon le courtier en ligne Empruntis, un prêt immobilier sur 20 ans voit son taux moyen régresser de 0,05% pour s’établir à 4,25%. Pour les crédits de 15 et 25 ans les taux moyens constatés sont respectivement de 4,15% et de 4,45%. Des taux propice à l’achat…

Enfin il faut noter la collaboration des banques dans cet élan de retour au prêt immobilier. En effet Sur les 1er et 2ème trimestres 2009, BNP Paribas aurait ainsi accru ses encours de prêt immobilier de 6 au 1er trimestre et 5,4% au second.

Dans ce contexte, il n’est donc pas rare de voir nombre d’acheteurs se tourner vers le rachat de crédit, notamment pour ceux qui ont souscrit un prêt en début d’année 2009. Pour conclure avec optimisme, selon CAFPI, spécialiste du courtage en crédit immobilier : « en l’absence de croissance et d’inflation, nous ne voyons pas pourquoi les taux ne continueraient pas à baisser ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *