Prêt immobilier : peut-on inclure le coût des travaux ?

Achat immobilier : comment financer des travaux ? Une première solution consiste à financer son projet en utilisant ses propres économies. Il s’agit évidemment de la méthode la plus avantageuse puisque les particuliers n’ont dans ce cas pas d’intérêt à payer. Qui plus est, ils sont libres de confier tout ou partie de l’aménagement ou …

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Prêt immobilier : peut-on inclure le coût des travaux ?

Achat immobilier : comment financer des travaux ?

Une première solution consiste à financer son projet en utilisant ses propres économies. Il s’agit évidemment de la méthode la plus avantageuse puisque les particuliers n’ont dans ce cas pas d’intérêt à payer. Qui plus est, ils sont libres de confier tout ou partie de l’aménagement ou de la rénovation à des artisans et d’en assurer une autre partie eux-mêmes. Malgré tout, il n’est pas toujours évident de trouver les fonds nécessaires lorsqu’une part importante de l’apport personnel a servi à financer un projet immobilier.

Une autre solution revient à contracter un prêt travaux. Il s’agit d’un prêt personnel qui peut prendre plusieurs formes : affecté, non affecté ou renouvelable. Un crédit affecté est une somme d’argent débloquée dans le respect d’une condition. Par exemple, un couple peut se faire prêter 5 000 € par le biais d’un crédit affecté, ce pour la réalisation d’une cuisine. Il pourra restituer cette somme à l’organisme si le projet ne voit finalement pas le jour. Les crédits renouvelables et non affectés sont quant à eux similaires à un crédit à la consommation. Ils permettent aux ménages qui le souhaitent d’emprunter une somme généralement inférieure à 40 000 ou 50 000 €.

Il existe de nombreux autres prêts destinés à financer des travaux tels que les prêts encourageant la transition énergétique. Parmi eux, le prêt d’accession sociale (PAS), le crédit d’impôt développement durable et l’éco-PTZ. Tous sont soumis à conditions de ressources et à conditions de travaux répondant à un cahier des charges strict.

Prêt immobilier, prêt travaux : le regroupement de crédits

pret-travaux-ecoDans certains cas, il est également possible d’inclure le budget travaux dans le prêt immobilier. Cela permet aux ménages de bénéficier de taux d’intérêt avantageux et d’une gestion simplifiée. En effet, un seul prêt permet de regrouper les mensualités et de limiter les formalités administratives.

C’est donc une bonne idée pour le futur emprunteur qui ne dépasse pas un certain niveau d’endettement car les banques peuvent accepter de prêter de l’argent à leurs clients jusqu’à un certain niveau de risque, ce sans nécessairement faire la distinction entre le capital dédié au logement et celui nécessaire pour les travaux. En revanche, le montant global doit donner au ménage la possibilité de conserver un niveau de vie confortable, grâce à un taux d’endettement maximal de l’ordre de 30 %.

Attention toutefois, certains organismes aux règles plus strictes ne consentent à accorder une part de capital pour la réalisation de travaux qu’à la condition que ceux-ci soient effectués par des professionnels. Dans ce cas, les économies réalisées grâce au prêt global peuvent rapidement être perdues en frais de main d’œuvre.

Les ménages qui auraient par le passé déjà contracté plusieurs prêts et se retrouvent acculés ou souhaitent simplifier leur gestion, peuvent demander un regroupement de crédits ou plus spécifiquement un regroupement de prêts travaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *