Prêt immobilier : portrait de l’investisseur locatif

S’il a certes connu des jours meilleurs, le marché de l’immobilier locatif semble depuis quelques mois maintenant de nouveau susciter l’intérêt des candidats à l’achat. Dans sa dernière publication, le Crédit Foncier porte une attention toute particulière à ces investisseurs et tente d’en dresser le portrait type. Sans avoir véritablement retrouvé les niveaux qui étaient …

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Prêt immobilier : portrait de l’investisseur locatif

S’il a certes connu des jours meilleurs, le marché de l’immobilier locatif semble depuis quelques mois maintenant de nouveau susciter l’intérêt des candidats à l’achat. Dans sa dernière publication, le Crédit Foncier porte une attention toute particulière à ces investisseurs et tente d’en dresser le portrait type.

Sans avoir véritablement retrouvé les niveaux qui étaient les siens aux belles heures du dispositif Scellier, le marché immobilier locatif a toutefois enraillé la spirale baissière dans laquelle il était plongé en 2013 et assiste désormais au retour progressif des investisseurs. Si l’on en croit le courtier Cafpi, la part des prêts immobiliers souscrits en vue de l’acquisition d’un logement locatif serait ainsi passée de 9 à 13% en à peine quelques mois. Mais qui sont réellement ces investisseurs qui mise sur ce secteur de l’immobilier ? C’est la question que s’est posée le Crédit Foncier dans une étude dévoilée cette semaine.

A quoi ressemble l’acheteur d’un bien immobilier locatif ?

Portant sur l’année 2012 (une année qui a vu le locatif représenter près de 11% des transactions, contre 15% en 2009), l’étude nous livre toutefois quelques informations dignes d’intérêt. On y apprend ainsi que l’investisseur moyen serait âgé de 46 ans et afficherait un niveau de ressources relativement conséquent (65.680 euros annuels). Contractant un emprunt immobilier à hauteur de 153.000 euros (pour une durée moyenne de 20 ans et 3 mois), ce dernier serait particulièrement friand de logements de type T2. Des appartements qui, pour une superficie de 53m², affichaient en 2012 un prix moyen de l’ordre de 163.000 euros.

Quelles sont ses motivations ?

Si parmi les motivations d’achat les plus citées la constitution d’un patrimoine (42%) et la perspective d’un complément de revenu pour la retraite (44%) se placent en bonne position, c’est surtout la volonté d’alléger ses impôts qui semble motiver les investisseurs (68%).

Immobilier locatif : les régions les plus prisées

Enfin, concernant les secteurs géographiques privilégiés par les acheteurs, l’Ile-de-France occupe une position dominante en comptabilisant 15% des acquisitions de logements locatifs. Néanmoins, le Crédit Foncier note que d’autres régions se révèlent favorables à l’investissement immobilier à l’image de la Haute-Garonne (11%), du Rhône (7%) ou encore des Bouches-du-Rhône (6%).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *