Prêt immobilier : pourquoi les taux continuent-ils de baisser ?

Si bon nombre de candidats à l’emprunt se satisferont sans nul doute du niveau exceptionnellement bas affiché actuellement par les taux de prêt immobilier, certains pourraient toutefois s’interroger sur les causes d’une telle attractivité alors même que l’on évoque depuis de nombreuses semaines maintenant la probabilité d’une remontée à plus ou moins courts termes. Dans …

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Prêt immobilier : pourquoi les taux continuent-ils de baisser ?

Si bon nombre de candidats à l’emprunt se satisferont sans nul doute du niveau exceptionnellement bas affiché actuellement par les taux de prêt immobilier, certains pourraient toutefois s’interroger sur les causes d’une telle attractivité alors même que l’on évoque depuis de nombreuses semaines maintenant la probabilité d’une remontée à plus ou moins courts termes. Dans une analyse livrée la semaine dernière, le courtier Empruntis esquisse un élément de réponse.

Des taux de crédit toujours plus attractifs

Au cours du mois d’avril, les taux de prêt immobilier ont une nouvelle fois enregistré une sensible correction. Si l’on en croit Empruntis, par rapport au mois précédent les taux seraient ainsi passés de 3% à 2,95% sur 15 ans et de 3,30% à 3,25% sur 20 ans. S’il s’agit là des taux moyens pratiqués par les établissements bancaires, le courtier souligne que les futurs emprunteurs peuvent profiter de conditions bien plus avantageuses une fois les négociations avec la banque achevées (2,50% sur 15 ans et 2,80% sur 20 ans).

Les banques veulent tenir leurs objectifs

Si l’évolution baissière affichée par les OAT (taux financiers servant d’étalons aux taux fixes des banques) est régulièrement mise en avant pour justifier le repli opéré par les taux de crédit, Empruntis nous livre toutefois un autre élément permettant d’expliquer ce mouvement de baisse. Un mouvement qui, de l’avis de Barbara Coumaros, peut être perçu comme « une bouffée d’oxygène pour les professionnels de l’immobilier« . La nouvelle porte-parole du courtier (arrivée en lieu et place de Maël Bernier, cette dernière ayant quitté Empruntis pour Meilleurtaux) note ainsi que « les banques restent en retard en termes de production et sont donc toujours à la recherche de nouveaux clients et les taux qu’elles affichent sont largement négociables et ce, notamment en cas de renégociation de crédit« .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *