Prêt immobilier : les taux devraient baisser en septembre

Selon le courtier en ligne Empruntis, le taux de prêt immobilier est resté stable au mois d’août. Le prêt immobilier moyen proposé par les banques sur les durées les plus demandées (10, 15 et 20 ans) est en repli de -0.05% par rapport à celui observé au mois de juillet . Le taux d’intérêt d’un …

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Prêt immobilier : les taux devraient baisser en septembre

Selon le courtier en ligne Empruntis, le taux de prêt immobilier est resté stable au mois d’août. Le prêt immobilier moyen proposé par les banques sur les durées les plus demandées (10, 15 et 20 ans) est en repli de -0.05% par rapport à celui observé au mois de juillet . Le taux d’intérêt d’un crédit sur 15 ans est de 4,10% et de 4,25% pour un emprunt sur 20 ans. Toutefois, une baisse conséquente est attendue dès le mois de septembre.

Selon une étude du cabinet Real Estate Econometrics, 3,13% des crédits immobiliers accordés aux particuliers ont subit des défaillances de remboursement au mois second semestre 2009, soit un chiffre record depuis 2003. Fin 2010 on s’attend à plus de 5,5% de défaillance de remboursement. Les dossiers considérés comme bon par les banques deviennent donc une cible privilégiée et les organismes bancaires n’hésitent pas à proposer des rabais de 0,05% à 0,10 % sur leur prêt immobilier. La concurrence entre les établissement préteurs est donc relancée et elle devrait même s’intensifier dès le mois de septembre, tirant vers la baisse les taux de prêt immobilier (soutenue il est vrai par la récente baisse des OAT – Obligations Assimilables du Trésor). Cette concurrence salutaire et la baisse des taux qu’elle engendre devraient profiter à l’ensemble des particuliers qui cherchent à contracter un prêt immobilier.

Du côté des prévisions à court terme, Empruntis estime que « le mois de septembre devrait donc afficher des taux inférieurs de 0,10% à ceux pratiqués aujourd’hui », portant les « taux fixes moyens à 4,00% sur 15 ans et 4,15% sur 20 ans ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *