Prix, transactions, l’immobilier est-il sur la bonne voie ?

La dernière publication des notaires fait état d’une baisse des prix immobiliers associée à un net rebond des transactions. Seraient-ce là les signes d’un possible rétablissement du marché ? Immobilier : les transactions repartent à la hausse C’est sans doute ce que l’on retiendra de la dernière note de conjoncture des notaires, non seulement l’effondrement …

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Prix, transactions, l’immobilier est-il sur la bonne voie ?

La dernière publication des notaires fait état d’une baisse des prix immobiliers associée à un net rebond des transactions. Seraient-ce là les signes d’un possible rétablissement du marché ?

Immobilier : les transactions repartent à la hausse

C’est sans doute ce que l’on retiendra de la dernière note de conjoncture des notaires, non seulement l’effondrement du nombre de transactions n’a pas eu lieu mais celui-ci s’affiche même en sensible progression. Dans ce que l’on pourrait considérer comme un premier bilan de cette année 2014, les notaires recensent en effet un volume de ventes s’établissant à 725 000 unités entre octobre 2013 et septembre dernier (soit une hausse de +5,4% par rapport à la même période un an plus tôt).

La baisse des prix continue sur sa lancée

Du côté des prix, si une légère baisse se laisse entrevoir pour la 3ème année consécutive (-1,7% à l’échelle nationale), les disparités régionales n’en restent pas moins notables. Sur un an, l’Ile-de-France voit ainsi ses prix se replier de -1,6% pour les appartements et de -0,5% pour les maisons. A noter toutefois qu’une orientation haussière prédomine en variation trimestrielle avec respectivement +0,5 et +3,3% pour les appartements et les maisons. La province renoue quant à elle avec les niveaux de prix qui étaient les siens en 2010 en enregistrant un recul de -1,7% pour les appartements et de -0,3% pour les maisons. Si l’on en croit les notaires, cette tendance pourrait même s’intensifier sur les premières semaines de l’année 2015.

Si la baisse des prix semble aujourd’hui bien installée, le conseil supérieur du notariat souligne que l’apparente faiblesse du mouvement observé cache toutefois des replis bien plus significatifs. « La grande nouveauté est que la baisse concerne aussi bien Paris que la province et que si elle reste contenue, entre –3% et –5%, dans les villes et les agglomérations, dès lors qu’on s’éloigne de 20 kilomètres des villes, elle est plutôt de 10 % à 15 % », précise-t-il ainsi (et jusqu’à -32% dans le Cantal et -31% dans la Creuse).

Le marché sur la voie du rétablissement ?

Entre un volume de transactions en hausse et des prix qui poursuivent leur lente correction, tout semble donc plaider pour un rétablissement du marché immobilier. Et pourtant, la prudence est ici de mise, les notaires ne pouvant en effet que se rendre à l’évidence : le montant moyen des transactions décline, illustrant ainsi l’érosion du pouvoir d’achat des ménages.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *