Quadragénaires et primo-accession, c’est possible

Selon une étude réalisée par SeLoger et Empruntis, 4 quadragénaires sur 10 deviennent propriétaires de leur logement pour la première fois. Une tendance loin d’être isolée, donc, à l’heure où les attentes et les envies des acquéreurs changent. Les banques voient d’un bon œil ces acheteurs immobiliers sur le tard, qui disposent généralement de revenus supérieurs à ceux des trentenaires.

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Quadragénaires et primo-accession, c’est possible

2021, une bonne année pour devenir propriétaire malgré les incertitudes

2021, la bonne année pour devenir propriétaire de son logement pour la première fois ? C’est en tout cas l’avis de 40 % des futurs acquéreurs nés entre 1972 et 1981, interrogés par SeLoger et Empruntis. Pourtant, 37 % de ces mêmes quadras redoutent de rencontrer des difficultés dans l’obtention de leur crédit immobilier, tandis que 55 % se disent confiants quant à la concrétisation de leur projet.

13 %
Selon les derniers chiffres de l’INSEE, la population française est de 67 407 241 habitants en 2021. Les quadragénaires représentent 13 % contre 12 % pour les trentenaires et 13 % pour les quinquagénaires.

Pour 25 % des quadras interrogés, l’offre de logements disponibles à la vente devrait augmenter, et pour 65 %, ce sont les prix de l’immobilier qui devraient connaître une augmentation. 70 % pensent également que les taux d’intérêt vont inévitablement repartir à la hausse.

Sur toutes les autres tranches d’âge de primo-accédants, le projet immobilier actuel est un projet mûri depuis plus d’un an pour 30 % d’entre eux. Cette proportion atteint 50 % chez les primo quadras.

Quarantenaires et primo-accédants : une maison à la campagne !

Les quadragénaires privilégient les maisons à la campagne pour leur premier achat.

Du point de vue des banques, les primo quadras représentent une clientèle de choix. Leurs revenus sont en moyenne plus élevés que ceux des trentenaires (+5 %), de même que l’apport personnel mobilisé pour financer un projet immobilier (+37 %). Du côté de la durée du prêt immobilier, elle est en moyenne plus courte chez ceux que l’on qualifie de boomers : 20 ans et 11 mois chez les quadras, contre 22 ans et 3 mois chez les emprunteurs plus jeunes.

Autre particularité des primo-accédants quarantenaires : le bien recherché est le plus souvent une maison (ils sont plus de 7 sur 10 à les prioriser dans leurs recherches). Une envie qui tend d’ailleurs à s’intensifier pour nombre de futurs acquéreurs depuis les confinements successifs. En ce qui concerne la zone d’achat, 16 % des quadras orientent leurs recherches sur une ville de 20 000 à 60 000 habitants, 24 % privilégient les communes de 2 000 à 20 000 habitants, 15 % choisissent d’investir en zone rurale et 25 % se tournent vers une agglomération de plus de 100 000 habitants. Signe que la campagne attire plus que jamais.

Notons par ailleurs que, comme le révèle l’enquête, 63 % des quadras achètent leur premier logement en couple. 65 % d’entre eux sont parents, 72 % ont un budget maximal de 300 000 € et 35 % envisagent de réaliser des travaux pour un montant moyen de 82 015 €.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *