Sylvia Pinel : la ministre du Logement ne convainc pas

Dans le cadre du remaniement ministériel, Sylvia Pinel a donc été nommée, ce mercredi 02 avril 2014, ministre du Logement et de l’Egalité des territoires en lieu et place d’une Cécile Duflot démissionnaire. Une nomination qui fait figure de promotion pour une ministre des plus discrètes et qui ne devrait pas manquer de susciter la …

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Sylvia Pinel : la ministre du Logement ne convainc pas

Dans le cadre du remaniement ministériel, Sylvia Pinel a donc été nommée, ce mercredi 02 avril 2014, ministre du Logement et de l’Egalité des territoires en lieu et place d’une Cécile Duflot démissionnaire. Une nomination qui fait figure de promotion pour une ministre des plus discrètes et qui ne devrait pas manquer de susciter la réaction des professionnels de l’immobilier.

Logement : Sylvia Pinel pour faire oublier Cécile Duflot ?

Après avoir occupé le poste de ministre du commerce, de l’artisanat et du tourisme, Sylvia Pinel a donc hérité de l’un des plus importants portefeuilles ministériels, à savoir celui du Logement. En choisissant pour ce poste une personnalité relativement discrète, le nouveau Premier ministre Manuel Valls aurait-il inconsciemment tenté effacer le souvenir d’une Cécile Duflot des plus volubiles ? Quoiqu’il en soit, une telle nomination a de quoi alimenter les débats mais également l’inquiétude des professionnels du logement puisque rien dans ses expériences passées ne semble devoir rapprocher Sylvia Pinel du secteur de l’immobilier.

Sylvia Pinel : les critiques fusent déjà

Parmi ceux qui auraient sans doute préférer assister à la nomination de Thierry Repentin (le « monsieur logement » de la campagne présidentielle), certains argueront sans doute qu’à défaut d’accueillir les écologistes au sein de son « gouvernement de combat », François Hollande a voulu faire une fleur aux Radicaux de Gauche en offrant une promotion à l’une des leurs. D’autres soutiendront que Sylvia Pinel ne doit son poste de ministre d’Etat qu’aux seuls déboires judiciaires de son mentor Jean-Michel Baylet (pressenti pour entrer au gouvernement mais mis en examen il y a peu). Enfin, les plus résignés n’hésiteront sans doute pas à sous-entendre (à l’instar d’Emmanuel Lechypre, éditorialiste sur BFM TV) que son rôle se bornera désormais à observer une loi Alur tout juste adoptée suivre la voie sur laquelle Cécile Duflot l’a placée.

Les professionnels lui souhaitent « bonne chance »

Néanmoins, tous les professionnels de l’immobilier ne lui sont pas hostiles et si certains ne lui prêteront comme seule qualité que celle d’avoir remplacé Cécile Duflot, d’autres lui accordent le bénéfice du doute. c’est notamment le cas de Christian Louis-Victor, président de l’Union des Maisons Françaises, qui souhaite « bonne chance dans sa nouvelle mission » à Sylvia Pinel. Appelant de ses voeux à rencontrer la ministre du Logement le plus rapidement possible, celui-ci précise toutefois que « l’Union sera attentive aux engagements de la nouvelle ministre sur l’accession à la propriété qui subit une crise profonde et qui explique largement le marasme dans lequel est plongée la production de logements depuis ces dernières années« .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *