Comment choisir le bon syndic pour votre copropriété ?

Les multiples tâches qu’induisent la gestion d’une copropriété nécessite l’aide d’un syndic. Afin de ne pas avoir de mauvaises surprises, voici nos conseils pour sélectionner le bon syndic.

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Comment choisir le bon syndic pour votre copropriété ?

Toute copropriété est tenue par la loi de disposer d’un syndic afin de s’occuper de la bonne gestion des biens, des dépenses afin de garantir leur entretien. Une relation qui ne se passe pas toujours de la meilleure des manières, les propriétaires pouvant se sentir peu ou pas écoutés et regretter leur choix. Comment être certain d’avoir fait appel à un syndic compétent et à l’écoute ? Voici nos conseils.

Organisez des entretiens

Notre premier conseil est de vous renseigner sur l’ensemble des syndics potentiels en amont de chaque entretien avec un candidat. Ainsi, vous disposerez d’une vision globale afin de les départager. Ne vous limitez pas à une seule offre et prospectez auprès de l’ensemble des acteurs.

Une fois que vous avez réduit votre champ de recherche, nous vous préconisons d’organiser une seconde vague d’entretiens dans l’immeuble dont il sera question d’assurer la bonne gestion. De cette manière, le futur syndic pourra prendre pleinement conscience de l’étendue de la tâche qui l’attend et des caractéristiques de ce bien immobilier (charges impayées, travaux, procédures en cours…), exposées par le conseil syndical.

Comparez l’offre et les services du syndic

Au cours de ces différentes rencontres, pensez à préparer plusieurs questions identiques à adresser aux candidats. Dans un second temps, regroupez l’ensemble des réponses et comparez les afin de dégager celui qui s’avère le plus compétent et à même de répondre à votre besoin. De plus, n’hésitez pas à confronter les honoraires entre eux afin de négocier le prix des prestations satisfaisant tous les partis, ce qui évitera de futurs litiges.

Sélectionnez un syndic compétent

Une fois que vous avez analysé les divers profils respectifs, leurs prétentions salariales et l’ensemble des biens qu’ils gèrent, présentez un rapport synthétique aux membres du conseil syndical absents lors des entretiens, si besoin est.

Comme lors d’un vote classique, le candidat ayant obtenu au moins 50 % des votes en Assemblée Générale sera élu. Nous recommandons au conseil syndical de détailler les raisons qui l’ont poussé à choisir tel ou tel syndic devant l’ensemble des copropriétaires de l’immeuble. Cela clarifiera la situation et permettra d’éviter des tensions quant à la légitimité de cet acteur.

Faut-il recourir à un courtier en syndic ?

Le courtier en syndic prend en charge l’ensemble des démarches listées ci-dessus, à l’exception du vote final qui revient naturellement au conseil syndical. Analyser les différents profils, entretiens, comparaison de tarifs et de compétences… autant de tâches dont vous n’aurez plus à vous préoccuper. Cependant, avoir recours à cet intermédiaire peut s’avérer assez fastidieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *