Le palmarès 2014 des banques les moins chères

Cette semaine, l’UFC-Que Choisir dévoilait son palmarès 2014 des banques les moins chères de France. L’occasion pour l’association de défense des consommateurs de faire le point sur les divers frais bancaires et de pointer du doigt certains abus. Les banques en ligne à l’honneur Après avoir passé au crible quelques 129 établissements, l’UFC-Que Choisir ne …

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Le palmarès 2014 des banques les moins chères

Cette semaine, l’UFC-Que Choisir dévoilait son palmarès 2014 des banques les moins chères de France. L’occasion pour l’association de défense des consommateurs de faire le point sur les divers frais bancaires et de pointer du doigt certains abus.

Les banques en ligne à l’honneur

Après avoir passé au crible quelques 129 établissements, l’UFC-Que Choisir ne peut que se rendre à l’évidence : comme les années précédentes, les banques en ligne proposent les tarifs les moins élevés. Pour l’association il ne s’agit évidemment pas là d’une surprise, ces dernières ayant fait de la gratuité de certaines prestations un argument marketing majeur. Si les ING Direct, Boursorama Banque et autres Fortuneo monopolisent les premières places, l’UFC note l’incursion surprenante des “assurbanquiers” au sein des enseignes les moins chères (MACIF et Groupama notamment). Pour le reste, le constat établi à l’occasion de ce palmarès 2014 est édifiant : « force est de constater le grand écart tarifaire pour un même profil : de 0 euros à 230 euros si l’on fait la somme, pour chaque banque, des opérations les plus fréquentes« , souligne ainsi l’association.

L’envolée des frais bancaires

Avec des frais évalués à 145,90 euros par an, la Banque Postale s’affiche comme la seule banque traditionnelle à s’être invitée dans le top 10 (accompagnée toutefois de deux enseignes régionales du Crédit Agricole). Si, à travers ce palmarès, l’UFC-Que Choisir de pointe du doigt les écarts de tarifs observés entre les différents établissements, l’association ne manque pas l’occasion de mettre en lumière la hausse excessive de certains frais bancaires. « Sur les 10 services les plus fréquents, 7 sont en hausse depuis notre dernière enquête d’octobre 2010, dont 4 supérieure à l’inflation générale sur la même période« , souligne ainsi l’UFC en visant plus particulièrement les frais de tenue de compte et les coûts liés aux retraits dans les distributeurs d’autres banques.

Concernant les frais de tenue de compte, ceux-ci auraient ainsi quasiment doublé depuis 2010 (+98,8%). Une envolée « parfaitement intolérable » que l’UFC attribue à la volonté des banques de compenser en toute discrétion certains efforts réalisés ailleurs.

Si les tarifs bancaires varient d’une enseigne à l’autre, ils diffèrent également fortement en fonction du profil de l’usager. L’étude note ainsi que les frais bancaires oscillent entre la gratuité et 131 euros par an pour un jeune, entre 12 et 278 euros pour un usager actif et enfin entre 44 et 529 euros pour un senior.

Top 10 des banques les moins chères :

  • 1 – ING Direct (0 euro)
  • 2 – Boursorama Banque (0 euro)
  • 3 – Fortuneo (18 euros)
  • 4 – Hello Bank (38 euros)
  • 5 – MACIF (122,10 euros)
  • 6 – Monabanq (123,50 euros)
  • 7 – Groupama Banque (143,25 euros)
  • 8 – Crédit Agricole Aquitaine (145,65 euros)
  • 9 – La Banque Postale (145,90 euros)
  • 10 – Crédit Agricole Provence Côte d’Azur (149,20 euros)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *