Taux bas : quelle est la meilleure stratégie pour en profiter ?

Avec des taux qui ont baissé de plus d’un point en quatre ans, les crédits immobiliers n’ont jamais été aussi bon marché. Plus que jamais, investir dans la pierre est donc un bon moyen de se constituer un patrimoine, de préparer sa retraite ou sa succession, ou encore de percevoir des revenus complémentaires. Achat d’une résidence principale ? Investissement locatif ? À chacun sa tactique pour bénéficier des taux bas.

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Taux bas : quelle est la meilleure stratégie pour en profiter ?

Les taux baissent, les acheteurs sont de plus en plus jeunes

Plus rentable et plus sûr que l’épargne ou les placements en bourse, le crédit immobilier a particulièrement la cote auprès des Français et notamment des primo-accédants. Les acheteurs sont en effet de plus en plus jeunes à se lancer dans une acquisition immobilière, poussés par les taux bas qui dynamisent le crédit immobilier et augmentent la capacité d’emprunt des ménages.

32 ans
L’âge moyen du premier achat immobilier est aujourd’hui de 32 ans contre 35 ans en 2016.

Alors qu’en 2015, le taux moyen toutes durées confondues s’affichait à 2,25 %, il est désormais de 1,17 %. Ce qui permet à tous les profils d’acheteurs, ou presque, de concrétiser un projet immobilier.

La moitié des acquéreurs investissent dans de petites communes françaises

saint-emilion-france-commune-france

Pour 26 % des Français, la baisse des taux est essentielle pour accéder à la propriété. L’achat immobilier est souvent difficile quand il n’est pas hors de portée. Pour les 47 % d’entre eux qui parviennent à aller au bout de leur intention d’achat, le logement coûte en moyenne 139 800 euros et se trouve généralement dans une commune de moins de deux mille habitants. Si cette catégorie d’acheteurs achète souvent son premier bien à partir de 35 ans, la moyenne se situe plutôt autour de 55 ans.

Pour 24 % des Français, l’acquisition immobilière est en revanche un aboutissement soldé par une acquisition médiane de 159 000 euros. Si le profil est semblable au profil précédent, ces ménages n’ont pas hésité à acheter une première fois avant de revendre pour faire l’acquisition d’un bien plus grand et plus confortable. Dans tous les cas, l’objectif est d’être propriétaire de son logement avant l’âge de la retraite.

Acheter sa résidence principale pour placer son argent et loger sa famille

13 % des Français quant à eux n’envisagent pas de mener leur vie sans devenir propriétaire de leur logement. Même si cet achat peut être source d’angoisse, financière d’abord, puis par crainte de faire une mauvaise affaire, ils n’hésitent pas à franchir le pas, et ce dès l’âge moyen de 28 ans, pour un budget moyen de 168 100 euros.

Les acheteurs ou acquéreurs potentiels Français sont à 16 % des femmes qui souhaitent acheter leur logement pour mettre leur famille à l’abri et préparer leur future transmission. Leur budget moyen de 172 700 euros leur permet de faire l’acquisition d’une petite maison, un achat qui se concrétise pour la plupart tardivement, après avoir stabilisé leur vie de famille et leur vie professionnelle.

Enfin, 21 % des Français disposant d’un budget moyen confortable de 259 100 euros concrétisent leur premier achat immobilier en général avant l’âge de 35 ans. Souvent célibataires, ces investisseurs arrêtent leur choix après s’être renseignés sur Internet. Les achats sont souvent des appartements situés dans le centre de grandes villes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *