Taux de la BCE : les banques vont devoir prêter

Ce jeudi 5 juin, à l’occasion de sa réunion mensuelle de politique monétaire, la Banque Centrale Européenne (BCE) a abaissé son principal taux directeur à son plus bas historique. Si ce geste vise à prévenir un éventuel risque déflationniste et permettra aux banques de profiter d’une politique de refinancement des plus accommodantes, reste désormais à …

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Taux de la BCE : les banques vont devoir prêter

Ce jeudi 5 juin, à l’occasion de sa réunion mensuelle de politique monétaire, la Banque Centrale Européenne (BCE) a abaissé son principal taux directeur à son plus bas historique. Si ce geste vise à prévenir un éventuel risque déflationniste et permettra aux banques de profiter d’une politique de refinancement des plus accommodantes, reste désormais à savoir s’il favorisera également les candidats à l’emprunt.

La BCE incitera-t-elle les banques à prêter davantage ?

Après avoir stagné de longs mois à 0,25% (depuis novembre 2013 pour être précis), le principal taux directeur de la BCE a donc effacé un nouveau record historique en s’établissant depuis ce jeudi à 0,15%. Fixant le taux auquel les banques peuvent se refinancer auprès de la BCE (notamment pour se renflouer après avoir octroyé un prêt immobilier), ce nouveau taux directeur offre donc à ces dernières une marge de manoeuvre bien plus confortable. Mais pour le ministre de l’Economie, Arnaud Montebourg, l’initiative de la BCE sonne également comme un message adressé aux établissements financiers qui « n’auront plus aucune excuse pour ne pas prêter aux entreprises« .

Les banques seront-elles donc désormais plus prêteuses ? Si certains pourront encore en douter, c’est en tout cas le scénario défendu par le courtier VousFinancer.com. « Cette double baisse annoncée du taux de refinancement et du taux des dépôts va donc permettre aux banques de continuer à obtenir des liquidités à moindre coût tout en rémunérant moins l’argent qu’elles placent, ce qui devrait les inciter à prêter davantage aux ménages et aux entreprises‘, précise ainsi sa porte-parole, Sandrine Allonier.

Qu’en sera-t-il des taux de prêt immobilier ?

Offrant aux banques toute latitude pour prêter comme elles l’entendent, la baisse opérée hier par la Banque Centrale Européenne signifie-t-elle également la baisse des taux de crédit immobilier proposés aux ménages ? Seulement indirectement puisque de l’avis des différents courtiers, l’évolution du taux directeur de la BCE n’a pas d’influence à proprement parlé sur les taux d’emprunt pratiqués par les banques mais uniquement sur les conditions de refinancement dont ces dernières peuvent profiter. Toutefois, ce sont bien ces même conditions de refinancement qui peuvent être amenée à peser sur les taux. Pour le courtier Meilleurtaux, nous sommes donc là en présence d’une initiative qui « ne fait que confirmer que nous restons et allons rester dans les mois qui viennent dans un tunnel de taux extrêmement bas qui bénéficient aux banques« .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *