Prêt immobilier : ABCourtage prévoit des taux inférieurs à 4,40% dès le mois de mars

Un taux moyen de prêt immobilier établi en deçà des 4,40%, voilà la baisse annoncée par le courtier en ligne ABCourtage. Un recul prévu dès le début du mois de mars. S’appuyant sur les observations transmises par ses partenaires, ABCourtage anticipe donc, pour le mois de mars 2009, une très nette confirmation de la baisse …

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Prêt immobilier : ABCourtage prévoit des taux inférieurs à 4,40% dès le mois de mars

Un taux moyen de prêt immobilier établi en deçà des 4,40%, voilà la baisse annoncée par le courtier en ligne ABCourtage. Un recul prévu dès le début du mois de mars.

S’appuyant sur les observations transmises par ses partenaires, ABCourtage anticipe donc, pour le mois de mars 2009, une très nette confirmation de la baisse des taux de prêt immobilier enclenchée en novembre dernier. Des taux inférieurs à 4,40% pour les emprunts aux durées les plus appréciées (15 à 25 ans) que le courtier justifie par le repli marqué de deux indices majeurs : les taux de la BCE (Banque centrale européenne) et l’OAT (Obligation assimilable du Trésor).

Définissant le taux auquel une banque peut procéder à son refinancement (au travers de prêts interbancaires), le taux directeur de la BCE a, depuis octobre 2008, enregistré une succession notable de baisses. Alors établi à 4,25%, il est désormais affiché à 2% avant de se voir très prochainement réévalué à la baisse (certainement dès le 5 mars prochain, date d’une future réunion de la BCE. L’OAT sert quant à lui de référent aux établissements bancaires dans l’application de leurs prêts à taux fixes. Un indice étalon primordial pour le prêt immobilier qui présente également, depuis août 2008, une nette tendance baissière (passant de 4,80% à 3,58%).

Si une grande majorité des établissements bancaires faisaient état, en début de semaine, d’un désengagement marqué des particuliers et entreprises pour le prêt immobilier, le courtier, de part sa spécialisation prononcée, dresse un tout autre bilan : sur ce dernier trimestre, les demandes concernant un prêt immobilier sur 15, 20 ou 25 ans ont progressé de près de 8%. Une tendance qui pourrait d’ailleurs s’accentuer dès les semaines à venir si ses prévisions en matière de baisse des taux venaient à se confirmer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *