Trucs et astuces pour réussir son achat immobilier

Taux historiquement bas, baisse des prix, prêt à taux zéro, Frédéric Durand-Bazin revient pour BFM Business sur ce qui pourrait inciter les acheteurs à réintégrer le marché. Immobilier : comment bien acheter quand on est primo-accédant ? Il y a de cela quelques semaines, une étude publiée par l’Université Paris-Dauphine mettait en lumière les difficultés …

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Trucs et astuces pour réussir son achat immobilier

Taux historiquement bas, baisse des prix, prêt à taux zéro, Frédéric Durand-Bazin revient pour BFM Business sur ce qui pourrait inciter les acheteurs à réintégrer le marché.

Immobilier : comment bien acheter quand on est primo-accédant ?

Il y a de cela quelques semaines, une étude publiée par l’Université Paris-Dauphine mettait en lumière les difficultés rencontrées par les primo-accédants pour acheter un logement (seuls 10% d’entre eux étant en mesure de devenir propriétaires à Paris). Devant ce constat, Frédéric Durand-Bazin, rédacteur en chef du magazine Le Particulier, évoque les possibilités d’acquisitions dont disposent ceux qui souhaitent aujourd’hui accéder à la propriété.

De l’avis de l’ensemble des observateurs, les niveaux extrêmement bas affichés actuellement par les taux de prêt immobilier constituent sans doute la principale source de motivation pour les candidats à l’acquisition. Néanmoins, pour réellement influer sur les intentions d’achat, la baisse des taux doit aller de pair avec celle des prix. Or, c’est justement le cas aujourd’hui. Grâce à des taux ayant cédé 1,63% depuis fin 2011 et à une correction des prix certes contenue mais pour autant bien réelle, Frédéric Durand-Bazin rappelle que « sur les 4 dernières années les acquéreurs ont gagné 20% de pouvoir d’achat ».

Faire jouer la concurrence : une démarche gagnante

Si ce gain de pouvoir d’achat se révèle conséquent, bon nombre de particuliers poursuivant un projet immobilier pointent du doigt un accès au crédit toujours délicat. Evoquant une enquête menée par Le Particulier, son rédacteur en chef souligne que « tous les témoins interrogés se plaignaient du manque de compétitivité et de réactivité de leur propre établissement bancaire ». C’est donc fort logiquement que Frédéric Durand-Bazin conseille aux candidats à l’achat d’un bien immobilier de faire le tour des banques « en général c’est au moment de l’acquisition que l’on va changer de banque et on va aller vers celle qui va proposer le meilleur tarif », entendez par là celle qui fera profiter le futur acquéreur d’un prêt immobilier au taux le plus avantageux. Et pour pouvoir décrocher le meilleur taux, certaines règles devront nécessairement être respectées. Si la constitution d’un apport personnel reste considéré par les banques comme hautement favorable, ces dernières étudieront également avec une attention toute particulière la gestion budgétaire de leurs futurs clients.

PTZ, prêts conventionnés : des dispositifs à ne pas négliger

Outre ces éléments structurels que sont les taux d’emprunt et la baisse des prix, Frédéric Durand-Bazin met en avant certains dispositifs destinés à faciliter l’accession à la propriété, notamment pour les ménages les plus modestes. Réservés aux primo-accédants, le prêt à taux zéro (nettement assoupli à l’automne dernier et réintégrant sous certaines conditions l’achat d’un logement ancien) et le prêt accession sociale sont de ceux-là.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *