Prêt immobilier : la BCE accélère la crise de l’immobilier

Depuis juin 2007, la Banque Centrale Européenne (BCE) n’avait jamais augmenté son principal taux directeur (taux de crédit auquel les banques peuvent se refinancer en dernier recours). C’est désormais chose faite puisque ce dernier a été réévalué début juillet, passant ainsi de 4% à 4,25%. Ce relèvement de taux s’inscrit dans la ligne directrice que …

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Prêt immobilier : la BCE accélère la crise de l’immobilier

Depuis juin 2007, la Banque Centrale Européenne (BCE) n’avait jamais augmenté son principal taux directeur (taux de crédit auquel les banques peuvent se refinancer en dernier recours). C’est désormais chose faite puisque ce dernier a été réévalué début juillet, passant ainsi de 4% à 4,25%.

Ce relèvement de taux s’inscrit dans la ligne directrice que Jean-Claude Trichet, président de la BCE, s’est fixé afin de lutter contre l’inflation et de maintenir la stabilité monétaire de l’Europe. Bon nombre de voix se sont pourtant élevées contre cette hausse qui, pour bien des analystes, marquera à coup sûr un ralentissement de l’activité économique au sein de l’Union.

Ajustant leurs taux d’intérêts en fonction de ce taux directeur, les banques seront donc dans l’obligation d’élever le coût de leur crédit immobilier, accélérant encore un peu plus le retournement d’un marché déjà bien entamé.

Si un taux de 4,25% semble constituer un seuil au-delà duquel la Banque Centrale européenne ne compte pas aller, il n’en reste pas moins que cette augmentation tirera irrémédiablement les prix de l’immobilier vers le bas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *