Le rachat de crédit : quelles raisons motivent les Français ?

Si les Français ont eu davantage recours au rachat de crédit en 2017, c’est surtout pour bénéficier des taux bas du moment et diminuer le coût de leur crédit immobilier.

Rachat de crédit
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Rachat de crédit
  4. Le rachat de crédit : quelles raisons motivent les Français ?

C’est un fait : 2017 a été une année propice pour le rachat de crédit. Mieux, ce mode n’a jamais été aussi intéressant qu’entre 2016 et aujourd’hui. La majorité des Français ont notamment profité de taux bas pour réduire la durée de remboursement de leur crédit immobilier. Tour d’horizon.

Le rachat de crédit pour diminuer le coût de l’emprunt

Les Français pensent au rachat de créditC’est l’option phare en 2017. Avec des taux d’emprunt qui n’ont jamais été aussi bas, les Français n’ont eu de cesse de réfléchir à renégocier leurs crédits immobiliers. La part des renégociations au sein des crédits à l’habitat atteignait la barre des 40 % selon la Banque de France. Et la tendance est bien partie pour se poursuivre en 2018. L’intérêt : diminuer le coût de l’emprunt bien évidemment.

Mais pour que le rachat de crédit soit au minimum intéressant, il faut remplir plusieurs critères. Le premier, c’est d’obtenir un taux bien plus bas que l’ancien. On estime généralement qu’il est nécessaire d’avoir une différence d’au moins 100 points de base (2 % au lieu de 3 % par exemple). 2017 remplissait parfaitement cette condition avec des taux qui n’ont jamais été aussi bas. Ceux qui avaient contracté un crédit en 2014 voire 2015 avaient tout intérêt à le renégocier.

Deux options lors du rachat de crédit

Par ailleurs, il est conseillé d’envisager un rachat de crédit si vous êtes dans la première moitié de votre crédit. Et enfin d’avoir un capital restant dû d’au moins 70  000€. Dans le cas contraire, ce n’est pas avantageux.

Quand un crédit est racheté, deux options s’ouvrent à l’emprunteur : soit garder la même mensualité, soit la réduire. Dans le premier cas, vous réduisez la durée et donc remboursez plus vite. Dans le second, la durée est la même mais vous récupérez du pouvoir d’achat. A noter qu’un rachat de crédit nécessite des frais pour l’emprunteur. Notamment ceux liés à la constitution de garantie mais aussi ceux du dossier bancaire.

Eviter le surendettement

Les Français profitent des taux basEn 2016, le nombre de ménages français surendettés avait chuté (il était inférieur à 200 000). En 2017, la tendance semblait similaire. Pour ceux qui avaient contracté plusieurs crédits, le rachat demeurait une option intéressante. Histoire d’éviter le phénomène de surendettement (11 % des personnes surendettées étaient propriétaires en 2016). Il pouvait se produire à la suite de circonstances exceptionnelles comme un divorce, une maladie ou une perte d’emploi.

Dans ce cas de figure, les investisseurs concernés regroupent leurs crédits. Et ils se tournent vers un organisme qui va les racheter. Il n’y aura donc plus qu’un seul interlocuteur. Celui-ci va rembourser les divers crédits et proposer en suivant à l’investisseur d’étaler au mieux ses dettes sur la durée avec une mensualité unique de remboursement. Elle sera plus légère et permettra une baisse du taux d’endettement pour l’investisseur.

Financer un nouveau projet immobilier

Cela peut vous paraître surprenant mais une partie des Français, notamment des couples, ont eu recours au rachat de crédit en 2017… pour mieux investir dans l’immobilier en suivant. L’objectif premier : accéder à la propriété sans pour autant s’endetter.

Comme pour le cas de l’endettement, ils font appel à un organisme qui rachète leurs crédits. De ce fait, les couples réduisent leur taux d’endettement afin de réaliser un prêt immobilier. Toutefois, la situation du ou des demandeurs est étudiée au cas par cas pour savoir si elle est réalisable ou non. Sont notamment pris en compte la stabilité professionnelle, la stabilité des revenus ou l’absence de découvert.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *