Rachat de crédit : faut-il fusionner prêt à la consommation et prêt immobilier ?

Vous souhaitez vous lancer dans la grande aventure de la négociation avec les banques et du rachat de votre crédit immobilier ? Cependant vous êtes pollué par des petits crédits à la consommation satellites contractés il y a quelques années afin de financer votre véhicule ou votre mariage… Au moment de faire le bilan sur votre situation financière, il est intéressant de demander un rachat regroupant tous les crédits en cours de remboursement. L’objectif : un seul prêt, un seul taux, une seule mensualité bref la simplicité liée à l’efficacité !

Rachat de crédit
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Rachat de crédit
  4. Rachat de crédit : faut-il fusionner prêt à la consommation et prêt immobilier ?

Quelles sont les différentes solutions possibles ?

Peu importe la solution choisie, l’établissement bancaire, le courtier ou l’organisme, à l’instar de Solutis.fr, établira la simulation de rachat de crédit en prenant en compte le taux d’endettement du foyer comme critère d’éligibilité.

33 %
De manière générale, c’est le taux d’endettement maximal que les organismes financiers retiennent. Attention, il se peut que le taux varie selon votre situation et selon les établissements bancaires que vous choisirez.

  • Si votre taux d’endettement respecte les 33 % vous pouvez tout à fait faire racheter uniquement votre crédit immobilier tout en continuant à rembourser vos crédits à la consommation.
  • Si vous dépassez la barre fatidique des 33 % : soit vous remboursez par anticipation les prêts à la consommation en cours, en sachant que les rentrées d’argent inopinées ne sont pas monnaie courante ! Soit vous optez pour le rachat global des crédits ce qui vous permettra d’englober la totalité de la dette (crédit immobilier et crédit à la consommation) afin d’alléger vos mensualités et de réduire considérablement votre taux d’endettement.

Comment fonctionne le rachat de crédit hypothécaire ?

rachat-pret-fusionAfin de réaliser un tel montage financier, deux étapes sont nécessaires : il faut dans un premier temps débloquer le nouveau prêt réalisé puis procéder au rachat des prêts en cours. Le rachat de crédit hypothécaire est possible à partir du moment où plus de 60 % du nouveau financement sont destinés à l‘acquisition ou la construction de votre futur bien immobilier.
Étant donné que l’hypothèque du bien vient garantir le prêt immobilier, les établissements bancaires sont, de fait, beaucoup moins frileux à consentir ce type de financement.

Il est important de savoir que même si vous réalisez un rachat de crédit dans une autre banque ou via un organisme vous n’êtes, en aucun, cas obligé de changer de banque et vous pouvez tout à fait conserver les comptes que vous possédez déjà.

Aussi, l’acquisition d’un bien se fait très rarement sans travaux…c’est pourquoi au rachat de crédit peut éventuellement être adossé un prêt travaux supplémentaire, à voir avec votre banque. Concernant le taux de crédit qui sera pratiqué, il est préférable de le négocier avec votre banque en fonction de votre situation, on pourra vous proposer un taux fixe ou un taux variable, cela dépendra de votre situation et de vos projets.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *