Rachat de crédit immobilier : une période favorable ?

Alors que les taux d’emprunt immobilier sont toujours très bas, de nombreux emprunteurs qui ont déjà contracté un emprunt pourraient avoir intérêt à racheter leur prêt. Le rachat de crédit consiste à remplacer l’ancien prêt par un nouveau à un taux plus avantageux contracté auprès d’un nouvel organisme bancaire. La baisse des taux constatée depuis …

Rachat de crédit
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Rachat de crédit
  4. Rachat de crédit immobilier : une période favorable ?

Alors que les taux d’emprunt immobilier sont toujours très bas, de nombreux emprunteurs qui ont déjà contracté un emprunt pourraient avoir intérêt à racheter leur prêt.

Le rachat de crédit consiste à remplacer l’ancien prêt par un nouveau à un taux plus avantageux contracté auprès d’un nouvel organisme bancaire. La baisse des taux constatée depuis plusieurs mois et le niveau exceptionnellement bas qu’ils connaissent aujourd’hui pourraient représenter une opportunité pour de nombreux acquéreur qui ont déjà souscrit un emprunt immobilier.

Après le premier tiers du remboursement d’un emprunt immobilier, le montant du capital remboursé devient supérieur au remboursement des intérêts. Racheter son crédit au-delà de cette période n’est donc pas réellement profitable. La levée des frais d’hypothèque et les pénalités dues à la banque pour un remboursement anticipé entrainent des frais. Ils ne sont pas négligeables mais ne peuvent excéder 3% du capital restant dû, et représentent environ 6 mois d’intérêts.

Mais un emprunteur qui est dans le premier tiers de sa phase de remboursement acquitte essentiellement les intérêts de son crédit auprès de sa banque. Si le taux d’emprunt auquel il a souscrit son prêt est supérieur d’au moins un point aux taux constatés aujourd’hui, alors, racheter son prêt peut lui faire réaliser de réelles économies. Concrètement : l’emprunteur voit baisser le coût de son crédit en bénéficiant de taux plus bas tout en rééchelonnant son remboursement sur une période plus longue que celle qu’il lui restait à payer pour son premier prêt.

Faire jouer la concurrence entre les banques en cette période de crise et comparer les taux d’intérêts qu’elles pratiquent peut donc permettre à une certaine catégorie d’emprunteurs de profiter de cette période de taux bas. Ceux qui trouvent ces démarches fastidieuses peuvent faire appel à un courtier qui étudiera leur dossier pour leur trouver le meilleur rachat de crédit. Mais les services d’un courtier ont un prix, souvent entre 1 et 5 % du montant du nouvel emprunt.

Une visite chez le banquier auprès duquel on a contracté son emprunt peut aussi être une bonne idée. Renégocier son crédit est possible. Il suffit d’être bien informé sur la réalité du marché et de bien comprendre où l’on en est dans le remboursement de son emprunt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *