Assurance de prêt : le bon moment pour réviser vos quotités

Grâce à la résiliation annuelle de l’assurance emprunteur, il peut être judicieux d’ajuster vos quotités lorsque vous avez emprunté à deux.

Assurance de prêt
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Assurance de prêt
  4. Assurance de prêt : le bon moment pour réviser vos quotités

Adoptée par le Conseil constitutionnel en début d’année, la possibilité de changer annuellement d’assurance de prêt immobilier semble susciter l’intérêt de nombreux emprunteurs français. En effet, il suffit de jeter un coup d’oeil au nombre de dossiers reçus par les comparateurs en ligne comparé aux résultats de l’année dernière.

Pour rappel, il est possible de souscrire un contrat d’assurance auprès d’une autre banque à partir de chaque date d’anniversaire du précédant contrat. Vous pouvez avoir recours à la délégation d’assurance, souscrire l’assurance de votre crédit auprès d’un autre prestataire que l’établissement prêteur. Le nouvel accord doit toutefois présenter des conditions équivalentes avec l’ancien, tout en représentant un coût moins élevé pour l’emprunteur.

Faire évoluer son assurance avec sa situation

L’intérêt majeur d’un changement d’assurance est de réviser les quotités en fonction de la nouvelle, si elle a évolué, situation fiscale.
Dorénavant, il est recommandé de faire le point sur la composition de son foyer (concubinage, naissance) ainsi que sur ses revenus (évolution professionnelle, augmentation). Ainsi, il est possible de réaliser des économies en ajustant les quotités d’assurance, comme le stipule Antoine Fruchard de Reassurez-moi :

Imaginons qu’à l’origine, vous n’aviez pas d’enfant et aviez jugé suffisant de vous couvrir à 50 % chacun, estimant qu’en cas de décès, le survivant serait en mesure de rembourser des demi-mensualités. Si aujourd’hui vous avez trois enfants, la donne est différente.

En conséquence, la stratégie d’assurance des particuliers se trouvent modifiée, le contrat est amené à évoluer de manière conjoncturel. Une évolution dont peuvent tirer profits les assurés : un employé bénéficiant d’une bonne couverture prévoyance en entreprise peut décider d’économiser en diminuant ses quotités.

L’assurance de prêt devient donc un produit évolutif, pouvant être modelé en fonction de la situation actuel de son ou ses titulaires. Une situation d’autant plus bénéfique pour les couples souhaitant couvrir leur emprunt.

La sécurité de l’emprunt à deux

Lorsqu’un ménage décide de souscrire à une assurance de prêt immobilier à deux, il fixe par la même occasion le montant des quotités. Ainsi le taux de couverture dont bénéficie chacun des deux souscripteurs est défini, donc le montant pris en charge par l’assurance.

emprunter couple sécuritéLe coût d’une assurance de crédit est également partagé entre les membres du ménage, ce qui en réduit le poids financier pour chacun. D’autant plus que cette répartition n’est pas nécessairement effectuée proportionnellement. Un des assurés peut disposer d’une couverture plus importante que l’autre en raison d’un problème de santé, par exemple.

Plusieurs configurations existent et n’assure pas la même prise en charge.

L’option la plus sécurisante consiste à ce que les deux conjoints soient assurés à 100 % chacun. Ainsi en cas de décès de l’un des emprunteurs ou bien d’incapacité de travail, l’assureur paiera l’intégralité des mensualités restantes du ménage.

Une autre solution consiste à fixer la quotité de chacun des assurés de manière différée, le total des taux devant couvrir en intégralité (de 100 à 200 %) le prêt contracté. En assurant à 50 % chacun des membres d’un couple, le coût de l’assurance est divisé par deux, cependant en cas d’accident, le prestataire d’assurance ne prendra l’ensemble des frais en charge.

Pour finir, il est possible d’ajuster ses quotités d’assurance en fonction des différentes garanties emprunteurs. En effet, un préjudice en particulier peut bénéficier d’une quotité réduite par rapport à un autre : le risque décès peut être pris en charge à 50 % et à 100 % pour le risque d’incapacité de travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *