2013 : un bon cru pour le crédit

2013 ne serait finalement pas l’annus horribilis que les professionnels du prêt immobilier s’attendaient à vivre. Si à en croire certains observateurs la production de crédits s’est très nettement contractée par rapport aux années précédentes, le courtier en ligne Meilleurtaux ne partage pas cette analyse et dévoile aujourd’hui un Observatoire du crédit immobilier globalement optimiste. …

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. 2013 : un bon cru pour le crédit

2013 ne serait finalement pas l’annus horribilis que les professionnels du prêt immobilier s’attendaient à vivre. Si à en croire certains observateurs la production de crédits s’est très nettement contractée par rapport aux années précédentes, le courtier en ligne Meilleurtaux ne partage pas cette analyse et dévoile aujourd’hui un Observatoire du crédit immobilier globalement optimiste.

Il y a quelques jours, l’Association des sociétés financières faisait état, dans son dernier tableau de bord, du véritable effondrement enregistré en 2013 en matière de production de prêts immobiliers (voir notre article). « La baisse de l’activité est telle que la production des trois premiers trimestres 2013 représente moins de la moitié de celle des neuf premiers mois de 2008 », soulignait ainsi l’ASF. Dévoilant ce mercredi 27 novembre la 18ème édition de son Observatoire du crédit immobilier, Meilleurtaux nous expose une toute autre vision de la situation actuelle.

Pour son président, Hervé Hatt, « grâce au niveau très avantageux des taux, la demande de crédit est restée globalement stable par rapport à 2012, avec même quelques sursauts au 1er trimestre et en septembre où le nombre de dossiers de crédit a augmenté de 8 % sur un an ». Si Meilleurtaux a bel et bien doublé son activité par rapport à l’année précédente en affichant quelques 3 milliards d’euros de prêts négociés, il convient toutefois de souligner qu’un tel chiffre intègre également les renégociations de crédit. Or, ces dernières ont enregistré au cours de cet exercice 2013 un afflux massif des emprunteurs souhaitant profiter des taux particulièrement attractifs en vigueur ces derniers mois (au cours du 1er trimestre, un dossier sur deux traité par Meilleurtaux concernait une renégociation de prêt immobilier).

Sur le front des perspectives à courts termes, le courtier reprend l’analyse établie par Xerfi et table ainsi sur très nette progression du marché du prêt immobilier en 2013. Selon lui, la production de crédits pourrait ainsi afficher une hausse de 40% par rapport à 2012 en se portant à un niveau comparable à celui observé en 2011 (soit 140 milliards d’euros).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *