Immobilier neuf : en attendant la loi Elan, le marché stagne

Après 24 mois exceptionnels amorcés en 2016, le marché de l’immobilier neuf peine à maintenir son dynamisme. Le Gouvernement mise sur la loi Elan qui doit être examinée par le Parlement dans les prochains jours, pour donner un second souffle aux constructions. En attendant, les professionnels s’inquiètent et les ménages ne parviennent plus à concrétiser leurs projets.

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Immobilier neuf : en attendant la loi Elan, le marché stagne

Moins d’aides et un marché de l’immobilier qui s’essouffle

Alors que les constructions étaient de plus en plus fréquentes au fil des mois entre 2016 et 2017. Elles semblent nettement moins nombreuses depuis le début de l’année 2018.

-4,3 %
-4,3 % de constructions entre la même période en 2017 et 2018 et -4 % de demande de permis de construire

Malgré des promesses de campagne en faveur de constructions rapides, le « choc d’offre » annoncé par Emmanuel Macron tarde à arriver. Il faut dire que depuis le début de l’année, les mesures prises sont plutôt en défaveur de l’immobilier en général. Alors que jusqu’en 2017, les ménages pouvaient compter sur des aides comme le PTZ, l’APL Accession ou le dispositif Pinel, leur recentrage voire leur suppression dans certains cas, ainsi que la stagnation des taux d’intérêt et la hausse des prix de l’immobilier ont fait perdre un pouvoir d’achat considérable aux futurs acquéreurs.

Un nouvel élan pour l’immobilier neuf à la rentrée ?

attente-elan-stagne
Elan (Évolution du logement, de l’aménagement et du numérique), c’est le nom du projet de loi discuté depuis des mois au sein de l’exécutif et qui a également fait l’objet d’une concertation publique. Cette future loi qui doit être examinée par le Parlement, mercredi 12 septembre prochain, devrait permettre de « tasser les prix » en proposant des normes et des règles d’urbanisme simplifiées et en facilitant l’obtention des permis de construire. L’objectif étant de pouvoir accélérer les prochaines constructions.

Mais cette loi qui n’est pas encore définitive et donc pas encore entrée en vigueur sera suivie d’un délai naturel avant que le secteur du bâtiment ne puisse réellement en bénéficier. C’est justement ce timing qui inquiète les professionnels du secteur tout comme les ménages désireux de faire construire leur logement.

Construction : un véritable enjeu pour l’Etat

Malgré des mesures fiscales parfois dissuasives qui tendent à faire croire que le Gouvernement se désintéresse de l’immobilier, ce secteur et plus particulièrement celui de la construction, représente actuellement un vrai manque à gagner pour le pays.

En 2017, la forte progression du marché et du nombre de transactions ont en effet permis à l’Etat de collecter quelque 30 milliards d’euros. Avec ou sans l’aide de la loi Elan, l’exécutif a donc tout intérêt à redynamiser le secteur de l’immobilier neuf et à favoriser l’accélération du nombre de mises en chantier dans les mois à venir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *