AMEPI : les agents immobiliers partagent leurs annonces

Faciliter les transactions en proposant aux acheteurs un nombre considérable de biens disponibles à la vente, voilà l’objectif poursuivi par le fichier AMEPI. Fichier AMEPI : centraliser les annonces immobilières Si le marché immobilier s’achemine doucement sur la voie du rétablissement, les professionnels du secteur entendent bien lui donner un petit coup de pouce. Fruit …

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. AMEPI : les agents immobiliers partagent leurs annonces

Faciliter les transactions en proposant aux acheteurs un nombre considérable de biens disponibles à la vente, voilà l’objectif poursuivi par le fichier AMEPI.

Fichier AMEPI : centraliser les annonces immobilières

Si le marché immobilier s’achemine doucement sur la voie du rétablissement, les professionnels du secteur entendent bien lui donner un petit coup de pouce. Fruit de la collaboration des plus grandes enseignes d’agences immobilières (Orpi, Guy Hoquet, Century 21, Era, Laforet ou encore L’adresse), le fichier AMEPI doit permettre aux candidats à l’achat d’avoir accès à l’ensemble de leurs annonces réunies en un seul et même endroit. Transposant dans le monde « physique » le concept des portails immobiliers en ligne, l’initiative a de quoi séduire les acheteurs mais également les vendeurs qui, en confiant la vente de leur bien à une agence, verront celle-ci être diffusée auprès de l’ensemble des professionnels participant à l’opération.

Le fichier AMEPI peine à convaincre les professionnels

Lancé dès 2009, le fichier AMEPI regroupe aujourd’hui pas moins de 52 820 mandats de vente et répond à un besoin bien réel. « Avec la montée en puissance d’Internet et des portails immobiliers, les particuliers ont accès à de plus en plus d’information. Mais dès qu’il s’agit de passer à l’étape des visites, les complications commencent et ils doivent pousser autant de portes d’agences que de biens qu’ils ont ciblés », explique ainsi Hervé Bléry, président de l’association « Fichier AMEPI National ». Il aura toutefois fallu patienter près de 6 ans avant de voir apparaître les premiers chiffres relatifs à l’opération. Une attente due notamment à la faible mobilisation des professionnels puisque, à l’échelle nationale, l’association ne compte pour l’heure que 2927 adhérents. Si à peine plus de 13% des agences immobilières ont donc misé sur ce nouveau concept pour donner un nouvel élan au marché, Hervé Bléry n’en reste pas moins convaincu de son intérêt. « On constate une réelle efficacité du système dans les secteurs où 30% des agences y participent », précise-t-il ainsi.

Faciliter et accélérer les ventes immobilières

Dans le sillage du Fichier AMEPI, le monde de l’immobilier a vu se développer une nouvelle façon de vendre, illustrée par l’essor du « mandat exclusif partagé ». Dans les faits, un particulier souhaitant céder son logement en confie la vente à un professionnel. Si celui-ci sera son unique interlocuteur, tous les agents immobiliers adhérents à l’association pourront en revanche participer à la promotion du bien en le faisant visiter. Des visites dont le compte-rendu sera ensuite adressé au mandataire exclusif et transmis au vendeur. Une fois la transaction finalisée, les différents acteurs se répartiront les commissions de façon paritaire (50% pour l’agence ayant mis le bien sur le marché et 50% pour celle qui aura conclu la vente).

Une diffusion des annonces à large échelle, des ventes conclues plus rapidement mais également la possibilité pour les agences de s’affranchir des grands portails immobiliers en ligne (aux tarifs parfois excessifs), les avantages du fichier AMEPI apparaissent donc clairement identifiés. Et pourtant, certains s’interrogent déjà sur son développement futur, craignant que la progression des transactions attendues pour les mois à venir ne vienne le mettre à mal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *