Apport personnel : les conseils pour le constituer et devenir propriétaire de son logement

Il est d’usage de dire qu’il faut réunir 10 % du prix d’achat d’un bien en tant qu’apport personnel pour espérer décrocher un crédit immobilier. Si la part d’apport personnel a fortement diminué au fil des ans, certaines banques attendent en revanche davantage de la part de certains clients. Disposer d’une épargne pour acheter un appartement ou une maison permet, quoi qu’il en soit, de bénéficier de meilleures conditions de financement.

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Apport personnel : les conseils pour le constituer et devenir propriétaire de son logement

L’apport personnel n’est pas obligatoire, mais …

L’apport personnel est l’argent qu’apporte un emprunteur pour financer une partie de son achat immobilier. Cela peut provenir d’un livret d’épargne, d’un héritage ou encore d’une aide de la part des proches. En moyenne, les banques attendent un apport personnel de l’ordre de 10 % du prix d’achat du bien, mais cette part peut varier. En général, il est en tous cas bienvenu de pouvoir financer les frais d’acquisition (frais de notaire) et les éventuels frais d’agence à titre personnel, sans compter sur le crédit immobilier.

Reste que l’apport personnel n’est pas obligatoire. Ces dernières années, certaines banques n’ont pas hésité à prêter la totalité du montant du projet à des clients tels que des primo-accédants. On parle dès lors d’un financement à 110 % (100 % du prix d’achat + 10 % de frais).

L’apport personnel n’est pas obligatoire mais il permet d’obtenir un taux plus intéressant et d’augmenter sa capacité d’emprunt.

Mais avec le durcissement des conditions d’octroi et les recommandations du HCSF (Haut Conseil de Stabilité Financière) en décembre dernier, ces cas se font de plus en plus rares. Il est alors recommandé de s’entourer de l’expertise d’un courtier pour monter un projet immobilier sans apport personnel. Il est également impératif de surveiller ses dépenses et d’éviter les découverts.

Épargne, taux d’endettement, apport personnel : booster sa capacité d’emprunt

Apport personnel, épargne : booster sa capacité d'empruntPour se constituer un apport personnel en vue d’un achat immobilier, il existe certaines astuces simples qui peuvent être suivies dans la durée :

  • Épargner chaque mois : on conseille de mettre de côté 10 % de ses revenus pour un salaire compris entre 1 000 et 1 500 € (soit 100 à 150 euros), 15 % pour un salaire de 1 500 à 2 000 euros (225 à 300 euros) et 30 % pour les salaires de 2 000 à 3 000 euros (600 à 900 euros),
  • Planifier des virements automatiques vers un livret A, un LDD ou un PEL,
  • Profiter d’une épargne salariale pour bloquer des fonds,
  • Regarder ses dépenses et éviter le superflu : prévoir un budget pour les loisirs, revoir son abonnement téléphonique, etc …

Il est, en outre, conseillé de ne pas débloquer l’ensemble de son épargne au titre de l’apport personnel lors d’un achat immobilier. En effet, un investissement immobilier peut toujours occasionner des imprévus (travaux, rénovation, équipements à changer, …). Enfin, pour calculer sa capacité d’emprunt, il faut prendre en compte le montant des mensualités du crédit qui ne doit pas dépasser le taux d’endettement de 33 % des revenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *