Cafpi prône l’élargissement du PTZ+ – Prêt immobilier

Face à un risque de remonté des taux de prêt immobilier de nature à bloquer un marché encore convalescent, le courtier en ligne Cafpi considère comme nécessaire une réouverture du PTZ+ à l’acquisition de logements anciens. un marché à la merci d’une hausse des taux de prêt A l’instar de Meilleurtaux, bon nombre de professionnels …

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Cafpi prône l’élargissement du PTZ+ – Prêt immobilier

Face à un risque de remonté des taux de prêt immobilier de nature à bloquer un marché encore convalescent, le courtier en ligne Cafpi considère comme nécessaire une réouverture du PTZ+ à l’acquisition de logements anciens.

un marché à la merci d’une hausse des taux de prêt

A l’instar de Meilleurtaux, bon nombre de professionnels du crédit pronostiquent un maintien des taux bas sur le premier semestre 2014. Or, Cafpi n’est pas de ceux-là et se montre pour sa part bien plus réservé quant l’évolution probable des taux de prêt immobilier. Pour le courtier, de futures hausses ne sont pas à exclure et, conjuguées à divers facteurs défavorables, pourraient nuire à un marché toujours extrêmement fragile. « Le risque de remontée des taux, la hausse des frais de notaire et le déficit de construction de logements neufs, notamment, nous amènent à pronostiquer un net recul de la production de crédits en 2014« , alerte ainsi son directeur général adjoint, Philippe Taboret.

PTZ+ : la solution miracle ?

Si les futurs niveaux affichés par les taux d’emprunt seront avant tout dictés par les indicateurs financiers (FED, BCE, etc.), le gouvernement dispose toutefois de certains leviers qui, une fois actionnés, seraient à même d’éviter un éventuel blocage du marché. C’est notamment le cas du prêt à taux zéro Plus.

Comme l’on fait de nombreux acteurs de l’immobilier avant lui, Cafpi demande donc que l’ancien retrouve la place qui était initialement la sienne au sein du PTZ+. Offrir aux candidats à l’achat d’un bien immobilier ancien la possibilité d’accéder à cette aide au financement aurait, selon le courtier, deux impacts nettement bénéfiques. Une telle initiative de la part du gouvernement permettrait non seulement « aux primo-accédants, issus du locatif privé comme du locatif social, de réaliser leurs projets logement« , mais également de « soutenir l’activité, et donc l’emploi, dans les services et le bâtiment« .

En élargissant le dispositif du prêt taux zéro Plus à l’ancien, le gouvernement ferait alors preuve de discernement puisque, comme le souligne Philippe Taboret, « le financement aidé de l’accession à la propriété est un moteur de l’activité économique et un vecteur de recettes fiscales« .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *