Crédit immobilier : encore un record pour les taux !

Décidément, les spécialistes et observateurs de tout poil ne savent pas à quoi s’en tenir concernant l’évolution que pourraient prendre les taux de prêt immobilier à plus ou moins courts termes. Si certains évoquent déjà l’imminence d’une remontée, d’autres continuent de saluer l’attractivité dont ils font encore preuve. Parmi ceux-ci, l’Observatoire Crédit Logement se distingue …

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Crédit immobilier : encore un record pour les taux !

Décidément, les spécialistes et observateurs de tout poil ne savent pas à quoi s’en tenir concernant l’évolution que pourraient prendre les taux de prêt immobilier à plus ou moins courts termes. Si certains évoquent déjà l’imminence d’une remontée, d’autres continuent de saluer l’attractivité dont ils font encore preuve. Parmi ceux-ci, l’Observatoire Crédit Logement se distingue aujourd’hui en soulignant que la baisse des taux vient une nouvelle fois d’effacer un record.

Prêt immobilier : les taux n’en finissent plus de baisser

Après avoir perdu 14 points de base depuis le début de l’année 2014 (renouant ainsi avec le niveau affiché en juillet 2013), les taux de prêt immobilier semblent décidés à nous prouver qu’ils peuvent aller plus loin dans leur quête d’attractivité. Dans sa dernière note de conjoncture publiée ce lundi 2 juin, l’Observatoire Crédit Logement met en lumière une énième baisse enregistrée par les taux permettant à ceux-ci de franchir un nouveau palier en s’établissant en moyenne à 2,85% sur le mois de mai (contre 2,94% en avril).

Immobilier ancien et travaux à l’honneur

Dans le détail, si l’Observatoire note un repli relativement contenu en ce qui concerne le taux des prêts dédiés à l’acquisition d’un logement neuf (passant de 3,00% en avril à 2,98% en mai), la baisse apparaît toutefois plus marquée pour l’accession dans l’ancien qui cède pour sa part 8 points de base (2,85% contre 2,93% un mois plus tôt). Autre marché nettement dominé par la baisse, les travaux accusent le recul le plus franc constaté sur cette première partie de l’année. S’établissant en décembre 2013 à 3,12%, le taux moyen des crédits destinés à la rénovation des logements s’est progressivement replié avant de chuter de façon conséquente le mois dernier (passant en effet de 2,95% en avril à 2,79% en mai).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *