Crédit immobilier : faut-il encore choisir le PEL ?

Créé en 1969, le plan d’épargne logement avait pour objectif de favoriser l’accession dans le neuf et donc de dynamiser le secteur de la construction. Quelques années plus tard et autant de politiques fiscales, le PEL a bien changé, ses intérêts et ses avantages aussi. Avec la baisse des taux d’intérêt, de nombreux ménages lui préfèrent d’ailleurs le prêt traditionnel.

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Crédit immobilier : faut-il encore choisir le PEL ?

Le PEL en quelques mots

pel-credit-immobilierLe plan d’épargne logement (PEL) est un placement financier qui sert généralement à financer un projet immobilier. Sous réserve d’un premier versement de 225 €, le PEL permet de cumuler jusqu’à 61 200 € (hors intérêts capitalisés), bloqués pendant 4 ans. Il doit être alimenté régulièrement selon la périodicité choisie, mais peut également faire l’objet de versements exceptionnels.

Le succès du PEL s’est longtemps expliqué par le prêt épargne logement, un prêt à taux avantageux, ainsi que la prime d’Etat qu’il était possible d’obtenir pour acheter sa résidence principale. Qui plus est, les intérêts des PEL ouverts avant 2018 étaient exonérés d’impôts sur le revenu.

Quels changements pour le PEL en 2018 ?

Depuis son arrivée à la présidence de la République, Emmanuel Macron a posé clairement les bases de sa politique économique. Une politique en faveur des entreprises et donc des investisseurs qui choisissent de les soutenir. Dans ce contexte, les placements considérés comme peu risqués comme le PEL sont désormais moins bien récompensés.

Depuis le 1er janvier 2018, les intérêts générés par les PEL sont désormais entièrement fiscalisés et le prêt ne permet plus de bénéficier d’une prime d’Etat. Les conditions d’ouverture, de versement et de déblocage demeurent identiques, mais les intérêts évoluent quant à eux régulièrement. Depuis le 1er août 2016, ils sont de 1 %. Des changements qui ont conduit à une diminution drastique du nombre de PEL ouverts. Les ménages favorisant à présent les prêts classiques pour leurs financements, mais également le livret A et l’assurance-vie pour leurs placements.

31 millions
31 millions d’euros ont été déposés sur les PEL en mars 2018, contre 1,3 milliard à la même période en 2016

Faut-il débloquer votre PEL pour financer un achat immobilier?

Selon la date d’ouverture d’un PEL, celui-ci peut présenter plus ou moins d’intérêt au regard de la situation économique actuelle. Ainsi les PEL ouverts entre 2003 et 2015 bénéficient de taux d’intérêt de l’ordre de 2,5 % ce qui les rend particulièrement attractifs. Les ménages qui le peuvent auront donc tout intérêt à le conserver le plus longtemps possible. Entre février 2015 et janvier 2016 la rémunération a chuté à 2 % puis à 1,5 % entre février 2016 et juillet 2016 avant d’atteindre son niveau actuel.

Attention toutefois, la durée de vie d’un PEL est de 10 ans. Passé ce délai, il peut toutefois continuer à produire des intérêts pendant 5 ans. Autrement dit, les détenteurs d’un PEL depuis 2003 peuvent débloquer les fonds cette année tout en ayant profité du maximum de ses ressources. Quant aux PEL ouverts depuis le 1er mars 2011, ils sont automatiquement transformés par la banque en livret d’épargne classique après 15 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *