Crédit immobilier : le marché s’est relancé en février

La faiblesse actuelle des taux de prêt immobilier a-t-elle enfin ravivé l’intérêt des candidats à l’achat ? Rendue publique ce jeudi 3 avril, la dernière étude de la Banque de France concernant les crédits aux particuliers fait état de la sensible progression des encours enregistrée sur le mois de février. Souvenons-nous, dans un bulletin daté …

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Crédit immobilier : le marché s’est relancé en février

La faiblesse actuelle des taux de prêt immobilier a-t-elle enfin ravivé l’intérêt des candidats à l’achat ? Rendue publique ce jeudi 3 avril, la dernière étude de la Banque de France concernant les crédits aux particuliers fait état de la sensible progression des encours enregistrée sur le mois de février.

Souvenons-nous, dans un bulletin daté de la mi-mars, la Banque de France relayait le regard porté par les différents établissements prêteurs sur le marché du crédit. Une publication au sein de laquelle l’institution financière estimait alors que « la proportion des banques signalant une baisse de la demande de crédits à l’habitat s’est accrue » au cours du mois de février. Dans les faits, près d’une banque sur quatre (23%) déclarait constater un attentisme marqué de la part des candidats à l’emprunt immobilier (contre seulement 7% pour le mois de janvier).

Crédit immobilier : le marché repart après un début d’année à la baisse

Les banques interrogées auraient-elles fait preuve d’un pessimisme excessif ? Quoi qu’il en soit, la dernière étude émanant de la Banque de France pourrait bien leur redonner le sourire. Publiée hier, celle-ci note que « la croissance annuelle du crédit à l’habitat aux particuliers s’accélère en février« . S’établissant à 817 milliards d’euros, l’encours total des prêts immobiliers aurait ainsi progressé de +3,5% en février (contre +3,2% en janvier et +3,4% en décembre). Plus intéressant encore, le mois de février aurait également vu le montant global des nouveaux crédits souscrits rebondir à 11,1 milliards d’euros (contre 9,9 milliards le mois précédent) sans pour autant atteindre les 11,4 milliards d’euros observés en décembre 2013.

La baisse des taux provoque le retour des emprunteurs

Selon la Banque de France, après s’être octroyés une pause en janvier, les emprunteurs potentiels auraient donc entamé leur retour sur le marché le mois suivant. Un retour que l’on pourra sans doute attribuer à des taux de prêt immobilier qui, en s’établissant à une moyenne de 3,22%, retrouvent là le niveau qui était le leur au mois de novembre 2013 (contre 3,23% en janvier).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *