Crédit immobilier : quelle sera la tendance des taux en 2019?

Dans le domaine de l’immobilier, les années se suivent et paraissent plutôt se ressembler. Depuis 2016 en tous cas, le marché de l’immobilier est rythmé par des taux d’intérêt bas qui incitent à l’achat. Les ménages et les banques doivent cependant désormais composer avec la hausse des prix et la baisse des aides. Une tendance qui devrait se poursuivre en 2019.

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Crédit immobilier : quelle sera la tendance des taux en 2019?

2016, une année record pour les taux d’intérêt d’emprunt

2019-tendance-taux251 milliards d’euros de crédits immobiliers ont été accordés en 2016. Un record depuis quelques années. Cette dynamique, portée par de nombreuses renégociations de prêts, s’explique par des taux d’intérêt extrêmement bas qui ont rendu possibles des projets immobiliers jusqu’alors inenvisageables et qui ont redonné du pouvoir d’achat à certains ménages.

Avec des taux avoisinant en moyenne les 1,31 % en novembre, de nombreux ménages, primo-accédants ou investisseurs ont en effet profité de l’année 2016 pour enrichir leur patrimoine immobilier. Qualifiée d’exceptionnelle, l’année 2016 fait suite à une année 2015 pourtant déjà avantageuse et dynamique. Les taux moyens de 1,34 % enregistrés en décembre 2016 laissaient quant à eux présager une remontée pour l’année 2017. Et pourtant…

Des taux d’intérêt inférieurs à l’inflation en 2018

Si les taux moyens observés en 2017 faisaient état d’une légère remontée par rapport à ceux observés en 2016, la tendance était, là encore, plutôt à la baisse. Il faut dire que la dynamique du marché de l’immobilier n’a quant à elle pas faibli, notamment dans certaines grandes villes où les prix ont commencé à grimper. Une hausse des taux aurait alors inexorablement cassé cette dynamique, au détriment des ménages en quête d’acquisition, mais également des établissements financiers.

C’est dans ce contexte qu’a démarré l’année 2018 et qu’elle semble s’achever. En octobre, les taux moyens observés toutes durées confondues sont de 1,43 %. Donc assez proches des records de 2016. Une moyenne quasiment stable depuis cet été qui plus est inférieure à l’inflation. Une situation qui n’avait pas été observée depuis 1973, année du premier choc pétrolier.

1,43 %
Les taux d’intérêt d’emprunt toutes durées confondues étaient de 3,22 % en décembre 2012, 2,38 % en décembre 2014, 1,51 % en décembre 2017 et 1,43 % en octobre 2018.

Pas de remontée spectaculaire des taux d’intérêt prévue en 2019

Cette tendance à la baisse est une aubaine pour les ménages modestes qui souhaitent accéder à la propriété. Pour preuve, la part des accédants percevant moins de 3 SMIC par mois a augmenté de manière significative entre septembre 2017 et septembre 2018. De 37,2 % à 41 % dans le neuf et de 36,2 % à 39 % dans l’ancien.

Tous les futurs propriétaires doivent cependant faire face à la hausse des prix et la baisse des aides de l’Etat qui encouragent l’allongement de la durée des prêts. 225 mois soit environ 19 ans en moyenne en octobre. Une situation déjà observée dans les années 2006-2007.

Alors que les prévisionnistes tablaient sur une remontée significative des taux durant l’été 2019, les dernières spéculations sont nettement moins alarmistes. L’année 2018 devrait ainsi s’achever sur une moyenne de 1,45 %, celle attendue pour 2019 ne devrait pas excéder 1,9 voire 2 %.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *