Derniers ajustements pour le nouveau prêt à taux zéro

Ce mercredi 1er octobre est entré en vigueur le prêt à taux zéro nouvelle formule dévoilé le 25 juin dernier dans le cadre d’un vaste plan de relance en faveur du logement. Si ce lancement coïncide logiquement avec l’application effective d’un zonage géographique revu et corrigé (zonage utilisé non seulement pour le PTZ mais également …

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Derniers ajustements pour le nouveau prêt à taux zéro

Ce mercredi 1er octobre est entré en vigueur le prêt à taux zéro nouvelle formule dévoilé le 25 juin dernier dans le cadre d’un vaste plan de relance en faveur du logement. Si ce lancement coïncide logiquement avec l’application effective d’un zonage géographique revu et corrigé (zonage utilisé non seulement pour le PTZ mais également pour le dispositif de défiscalisation Pinel), le gouvernement a profiter de cette occasion pour procéder à quelques ajustements de dernière minute.

Sans pour autant remettre en question les principes fondamentaux du prêt à taux zéro, un décret publié la veille de son lancement (soit le 30 septembre) vient quelque peu retoucher les modalités de remboursement de ce prêt immobilier. Des retouches qui ne viseraient toutefois pas l’ensemble des emprunteurs mais seulement ceux appartenant aux tranches de remboursement 2 et 3 telles que définies par le dispositif (catégorie 2 : revenus annuels compris entre 20 000 et 22 000 euros pour la zone A, 18 000 et 19 500 euros pour la zone B1, 15 000 et 16 500 euros pour la zone B2, 13 000 et 14 000 euros pour la zone C / catégorie 3 : revenus annuels compris entre 22 000 et 25 000 euros en zone A, 19 500 et 21 500 euros en zone B1, 16 500 et 18 000 euros en zone B2, 14 000 et 15 000 euros en zone C).

Si la durée maximale de leur engagement ne change pas (25 ans), les candidats au PTZ 2014-2015 appartenant à la catégorie 2 pourront bénéficier d’un différé de remboursement (laps de temps au cours duquel ils n’ont rien à rembourser) désormais fixé à 11 ans (contre 7 initialement). Du côté des emprunteurs de catégorie 3, la modification est sensiblement plus importante puisque s’ils voient leur différé de remboursement passer de 5 à 8 ans, la durée totale de leur PTZ est elle aussi prolongée (22 ans au lieu de 20).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *