Des taux de prêt immobilier de plus en plus bas

On ne cesse de le répéter, les taux de prêt immobilier affichent actuellement des niveaux extrêmement bas. Si certains observateurs pouvaient dès lors miser sur leur stabilisation à plus ou moins courts termes, le courtier en ligne Empruntis constate pour sa part un mouvement baissier quasi-généralisé en cette première moitié du mois de mai. Une …

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Des taux de prêt immobilier de plus en plus bas

On ne cesse de le répéter, les taux de prêt immobilier affichent actuellement des niveaux extrêmement bas. Si certains observateurs pouvaient dès lors miser sur leur stabilisation à plus ou moins courts termes, le courtier en ligne Empruntis constate pour sa part un mouvement baissier quasi-généralisé en cette première moitié du mois de mai.

Une semaine seulement après que l’Observatoire Crédit Logement / CSA n’ait fait état d’une baisse entraînant les taux à leur plus bas historique, Empruntis revient à la charge pour la plus grande satisfaction des candidats à l’achat. Le courtier note en effet « des baisses dans la quasi-totalité des régions et sur presque toutes les durées ». Concrètement, sur les 42 mouvements appliqués par les établissements bancaires et recensés en cette mi-mai par Empruntis, le courtier enregistre pas moins de 33 replis et 9 stagnations. Concernant d’éventuelles hausses de taux, elles sont cette fois-ci inexistantes.

Sur le terrain, cette évolution se traduit désormais par des prêts immobiliers sur 15 ans dont le taux moyen s’établi à 3% (soit une perte de 0,05% par rapport au mois d’avril). Les particuliers souhaitant s’engager sur 20 ans pourront quant à eux profiter d’un taux moyen de 3,35% (contre 3,40% le mois précédent). Mieux encore, Maël Bernier souligne « qu’il s’agit pour les taux du marché notamment de barèmes affichés et que la réalité des moyennes est sur 15 ans inférieure à 3% et autour de 3,20% sur 20 ans ». Après s’être affiché à 3,90% en avril, le taux moyen sur 25 ans accuse pour sa part un repli de 15 points de base pour se porter à 3,75%.

Comme le note la porte-parole d’Empruntis, « les banques continuent donc de répercuter les taux baissiers aux candidats à l’acquisition », tirant pleinement profit d’un OAT au plus bas (oscillant entre 1,67 et 1,92% depuis le début du mois de mai) mais également de la récente diminution du principal taux directeur de la BCE.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *