Différé de remboursement : le véritable atout du PTZ 2016

Attendu avec impatience par les primo-accédants, le PTZ 2016 est d’ores et déjà un dispositif on ne peut plus avantageux. Une qualité qui doit beaucoup à ses modalités de remboursement et son différé de remboursement. Remboursement : le PTZ plus avantageux en 2016 qu’en 2015 Depuis le 1er janvier 2016, les candidats à un premier …

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Différé de remboursement : le véritable atout du PTZ 2016

Attendu avec impatience par les primo-accédants, le PTZ 2016 est d’ores et déjà un dispositif on ne peut plus avantageux. Une qualité qui doit beaucoup à ses modalités de remboursement et son différé de remboursement.

Remboursement : le PTZ plus avantageux en 2016 qu’en 2015

Depuis le 1er janvier 2016, les candidats à un premier achat immobilier peuvent s’essayer à un tout nouveau prêt à taux zéro. Destiné à relancer l’accession à la propriété en élargissant son champ d’action au plus grand nombre, ce dispositif intègre de multiples modifications par rapport à son prédécesseur. Mais paradoxalement, si le relèvement des plafonds de ressources ou encore la revalorisation du montant empruntable occupent le devant de la scène médiatique, le véritable avantage de ce prêt à taux zéro nouvelle formule semble être à chercher du côté de ses conditions de remboursement.

Différé de remboursementLe dispositif actuel affiche une durée de remboursement comprise entre 12 et 25 ans (selon le profil de l’emprunteur). Le PTZ 2016 mise, lui, sur autre chose. Non seulement sur des durées plus longues. Mais aussi et surtout sur une généralisation du différé de remboursement. Correspondant à une période durant laquelle l’emprunteur n’aura pas à rembourser son PTZ, ce différé permet ainsi de se concentrer sur le crédit immobilier principal et de le rembourser bien plus rapidement. Un avantage qui peut s’avérer capital pour des primo-accédants disposant de peu de revenus.

Quelle économie grâce au différé de remboursement ?

Pour le particulier, il s’agit là d’un avantage considérable autorisant de substantielles économies. Si l’on en croit le site spécialisé Cbanque (qui s’est livré à un calcul poussé), le simple fait de bénéficier d’un différé de remboursement permettrait en effet de réduire le coût global d’une opération de 15 269 euros (pour un logement acquis 240 000 euros avec un prêt immobilier sur 20 ans à 2,49 %). Cette réduction n’est pas à prendre à la légère. Surtout pour des ménages disposant de faibles revenus comme les primo-accédants.

Le PTZ 2016 dispose d’encore plus d’atouts pour séduire les particuliers que sa précédente version n’en avait. Pour rappel, chaque ménage ne peut disposer que d’un seul PTZ par opération. Une information à prendre en considération avant de se lancer dans un emprunt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *