Hausse des taux : quelles régions y échappent ?

Selon les régions où ils résident, les emprunteurs sont-ils égaux face à la récente hausse des taux de prêt immobilier ? Les courtiers tentent aujourd’hui de répondre à la question. Fin de la baisse des taux : où faut-il chercher les meilleurs taux ? Alors que l’ampleur de la remontée des taux engagée depuis quelques …

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Hausse des taux : quelles régions y échappent ?

Selon les régions où ils résident, les emprunteurs sont-ils égaux face à la récente hausse des taux de prêt immobilier ? Les courtiers tentent aujourd’hui de répondre à la question.

Fin de la baisse des taux : où faut-il chercher les meilleurs taux ?

Alors que l’ampleur de la remontée des taux engagée depuis quelques semaines maintenant continue de diviser les observateurs, ces derniers s’accordent en revanche sur un point : la baisse des taux est bel et bien derrière nous. Si les candidats à l’emprunt immobilier doivent désormais se faire à cette idée, certaines régions semblent toutefois mieux résister que d’autres. Dans leurs dernières publications, les courtiers se penchent sur cette question qui intéresse au plus haut point les emprunteurs, tâchant de déterminer quelles régions leur offrent les meilleures conditions.

La hausse des taux envahit peu à peu le territoire

Si l’on en croit Empruntis, l’ensemble du territoire est aujourd’hui gagné par la hausse des taux. Hormis un taux sur 25 ans relativement stable dans l’Est de la France et en Méditerranée, le courtier constate une progression du taux moyen partout ailleurs et ce, quelle que soit la durée du prêt immobilier. Dans le détail, les taux sur 20 ans accusent une hausse comprise entre +0,10% et +0,15% avec même des pointes à +0,20% dans le Nord et en région Rhône-Alpes (toutes deux à 2,60%). Dans ce contexte, Empruntis estime que les taux les plus attractifs sont à chercher du côté de l’Ile-de-France (2,40% pour un prêt sur 20 ans) et de la région Est (2,50% sur 20 ans). Le courtier se veut toutefois rassurant en soulignant qu’« avec un pouvoir d’achat qui a augmenté de 8,6% par rapport à l’année dernière, les conditions pour investir restent optimales ».

Cafpi ne cède pas au « catastrophisme »

Rassurer les particuliers en ce qui concerne cette désormais fameuse remontée des taux, c’est également ce que souhaite son concurrent Cafpi. Estimant que « ce n’est pas en leur faisant peur que l’on rendra service aux candidats à l’acquisition immobilière », le courtier ne considère pas ce mouvement haussier comme une tendance de fond mais plutôt comme une stratégie permettant aux banques de souffler après avoir été submergées par les demandes. « C’est une question de politique commerciale bancaire, rien d’autre », déclare-t-il. Cet optimisme se traduit dans sa Météo des taux du mois de juin où Cafpi recense des taux toujours particulièrement attractifs, notamment dans les Pays de la Loire et en Bretagne, « les deux seules régions à offrir un taux inférieur à 2% sur 25 ans ». Si la corse et la Réunion continuent de proposer les taux les plus élevés, le courtier estime que les emprunteurs du Centre, d’Aquitaine, d’Ile-de-France, de Poitou-Charentes ou encore du Limousin peuvent toujours espérer décrocher un taux avoisinant les 1,69% sur 20 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *