Immobilier : des prix en baisse jusqu’en 2016

Les prix de l’immobilier devraient poursuivre leur lente correction en cette année 2015 puis au cours de l’exercice 2016. Un scénario défendu par le Crédit Agricole qui s’interroge sur l’influence des taux sur le marché. Les prix continueront de baisser en 2015 et 2016 Si les prix de l’immobilier ancien cèdent du terrain depuis de …

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Immobilier : des prix en baisse jusqu’en 2016

Les prix de l’immobilier devraient poursuivre leur lente correction en cette année 2015 puis au cours de l’exercice 2016. Un scénario défendu par le Crédit Agricole qui s’interroge sur l’influence des taux sur le marché.

Les prix continueront de baisser en 2015 et 2016

Si les prix de l’immobilier ancien cèdent du terrain depuis de nombreux mois déjà, les candidats à l’achat ont toutefois pu regretter que cette baisse ne se fasse pas plus marquée. Dans sa dernière note de conjoncture, le réseau Century 21 notait ainsi que les prix n’ont reculé que de -2,6% depuis le 1er semestre 2014. Un chiffre qu’il convient de relativiser puisque de son côté, le Crédit Agricole fait part d’un repli sensiblement plus important. En tablant sur une baisse des prix de l’ordre de -2% en 2015 puis de -3% en 2016, la banque estime que la correction devrait s’établir à -12% entre 2011 et 2016. Une bonne nouvelle pour des acheteurs potentiels qui reviennent désormais en masse sur le marché et qui devraient continuer à concrétiser leur projet tout au moins pour cette année 2015. Dans cette configuration, « les volumes de transactions seraient en légère hausse en 2015 dans l’ancien et en faible repli en 2016 », juge ainsi l’établissement.

Les taux de prêt destinés à arbitrer le marché

Reste désormais à savoir dans quelle proportion la remontée actuelle des taux de prêt immobilier pèsera sur ce marché en voie de rétablissement. Confrontés à une correction des prix contenue, les candidats à la propriété avaient jusqu’ici pu compter sur l’attractivité exceptionnelle des taux pour voir leur pouvoir d’achat progresser. Selon l’Observatoire Crédit Logement / CSA, depuis fin 2013 la baisse des taux correspondrait à un recul des prix de l’ordre de -10%. Le mouvement haussier observé depuis peu vient désormais changer la donne. Si pour l’heure la perspective de voir les taux remonter de façon conséquente incite bon nombre de ménages à précipiter leurs projets d’acquisition, un maintien de cette tendance pourrait bien alimenter « un certain attentisme et un tassement des ventes dans l’ancien ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *