Immobilier : la hausse des taux dope les ventes

Les agents immobiliers sont unanimes, les ventes de logements ont bondi ces dernières semaines (voire ces derniers mois). Un sursaut que l’on doit en grande partie à la remontée des taux de prêt immobilier. Immobilier : les ventes s’envolent depuis le début de l’année « A la fin du premier semestre 2015, le marché immobilier …

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Immobilier : la hausse des taux dope les ventes

Les agents immobiliers sont unanimes, les ventes de logements ont bondi ces dernières semaines (voire ces derniers mois). Un sursaut que l’on doit en grande partie à la remontée des taux de prêt immobilier.

Immobilier : les ventes s’envolent depuis le début de l’année

« A la fin du premier semestre 2015, le marché immobilier de l’ancien bénéficie d’un nouveau souffle », constate avec une satisfaction non dissimulée le réseau d’agences Guy Hoquet. Lors de la présentation de son bilan du premier semestre 2015, celui-ci s’est en effet réjoui de de voir les acheteurs revenir sur le marché. Un retour qui s’est d’abord fait discret avant d’afficher une ampleur non négligeable. Si le volume de ventes enregistré sur les six premiers mois de l’année a donc progressé de +9,4%, il a en revanche littéralement bondi au cours du 2ème trimestre (+18% entre avril et juin), affichant même une pointe à +20% en mai dernier.

Sous la pression des taux, les acheteurs passent à l‘acte

Pour le réseau d’agences, un tel regain d’activité apparaît somme toute des plus logiques. En effet, après avoir observé les taux de crédit se contracter au fil des mois jusqu’à atteindre des niveaux jusque-là inégalés, les candidats à l’achat sont désormais pleinement conscients que ceux-ci ne baisseront plus. Si la perspective de taux encore plus attractifs les incitait jusque-là à repousser leur projet immobilier, celle-ci vient de céder sa place à un scénario haussier qui les pousse aujourd’hui à concrétiser leur achat au plus vite.

La hausse des prix menace

L’empressement des candidats à l’achat se révèle d’autant plus significatif que les récentes publications font désormais état d’une sensible remontée (sans doute passagère) des prix de l’immobilier. Dans leur dernière note de conjoncture, les notaires de Paris-Ile-de-France estiment ainsi que le prix du mètre carré qui se négocie aujourd’hui à 7920 euros dans la capitale pourrait passer à 7990 euros d’ici à fin août. Il en va de même pour des villes comme Lyon, Toulouse ou encore Bordeaux qui, si l’on en croit le réseau MeilleursAgents, pourraient voir le prix moyen de leurs logements progresser jusqu’à +3% au cours des six prochains mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *