Immobilier : la baisse des prix est terminée !

Après plusieurs trimestres d’activité, la baisse des prix de l’immobilier est désormais derrière nous. Un constat loin de ravir les acheteurs mais qui redonne le moral aux professionnels. La baisse des prix est bel et bien de l’histoire ancienne Cette semaine, l’Institut CSA a livré la 3ème édition de son baromètre du moral immobilier réalisé …

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Immobilier : la baisse des prix est terminée !

Après plusieurs trimestres d’activité, la baisse des prix de l’immobilier est désormais derrière nous. Un constat loin de ravir les acheteurs mais qui redonne le moral aux professionnels.

La baisse des prix est bel et bien de l’histoire ancienne

Cette semaine, l’Institut CSA a livré la 3ème édition de son baromètre du moral immobilier réalisé pour le compte du Crédit Foncier. Si l’on y apprend que les professionnels du secteur retrouvent enfin confiance en l’avenir, son principal enseignement n’est toutefois pas là. En effet, en attestant de la reprise du marché, l’étude vient confirmer ce que de précédentes publications laissaient entendre : la baisse des prix est bel et bien terminée !

Si l’on en croit les résultats du sondage communiqués par le Crédit Foncier, les acteurs de l’immobilier ne sont plus qu’une minorité (36%) à miser sur de nouvelles baisses de prix à plus ou moins court terme. A titre de comparaison, en mai dernier ils étaient encore 56% à tabler sur une poursuite du mouvement baissier. Mais qui dit fin de la correction ne dit pas nécessairement retour de la hausse. Le scénario d’une stabilisation des prix semble ainsi convaincre la majorité des professionnels (48% contre 6% penchant pour une progression).

Prix de l’immobilier : la baisse ne convainc plus personne

Présentée comme la confirmation d’une tendance, cette étude n’est donc pas une surprise pour tout le monde. En début de mois déjà, le baromètre LPI-Seloger évoquait un retour de la hausse des prix (+1,90% entre mai et juillet) alimenté par la baisse des taux et l’afflux notable des candidats à l’achat. Même son de cloche du côté des notaires qui, après examen des avant-contrats, ont annoncé une revalorisation progressive des prix de l’immobilier. « Le mouvement de tension sur les prix, qui se dessine, pourrait cette fois aller au-delà de la traditionnelle variation saisonnière qui génère des hausses à l’été et à l’automne », soulignent-ils ainsi.

Les taux bas ont eu raison de la baisse des prix

Alors que les professionnels hésitent donc aujourd’hui entre stabilité et hausse des prix, une chose semble en revanche acquise : la correction ne fait plus partie du panorama immobilier actuel. Un constat que viennent d’ailleurs renforcer les récentes observations en matière de taux de prêt. Leur remontée enregistrée au cours des trois derniers mois s’est nettement essoufflée en septembre, les taux sur 20 ans s’orientant même une nouvelle fois à la baisse. De quoi inciter encore un peu plus les acheteurs potentiels à se positionner sur le marché. Or, constatant le retour des acquéreurs, les vendeurs ne sont par conséquent plus contraints de revoir leur prétention à la baisse pour espérer céder leur bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *