Immobilier : la baisse des prix se poursuit à Paris

La baisse des prix de l’immobilier se poursuit dans la capitale en ce début d’année 2015. Un repli qui, si l’on en croit les notaires, devrait se confirmer au cours des mois à venir. Immobilier : les prix s’érodent lentement à Paris Voilà maintenant près de trois ans que l’immobilier parisien tente de se purger …

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Immobilier : la baisse des prix se poursuit à Paris

La baisse des prix de l’immobilier se poursuit dans la capitale en ce début d’année 2015. Un repli qui, si l’on en croit les notaires, devrait se confirmer au cours des mois à venir.

Immobilier : les prix s’érodent lentement à Paris

Voilà maintenant près de trois ans que l’immobilier parisien tente de se purger des excès qui l’ont caractérisé au cours de la dernière décennie. Des excès qui semblent aujourd’hui appartenir au passé, laissant ainsi le champ libre à un retour progressif des acheteurs sur le devant de la scène. Conjuguée à des taux de prêt immobilier suffisamment attractif pour redonner aux ménages le goût du projet immobilier, la baisse des prix observée sur l’ensemble du territoire semble enfin devoir jouer son rôle solvabilisateur. Autrefois qualifié d’exception, le marché parisien n’échappe désormais plus à cette tendance de fond même si celle-ci se révèle de moindre ampleur que sur le reste du territoire. Dans leur dernière note de conjoncture, les notaires de Paris-Ile-de-France constatent ainsi que le prix moyen des logements parisiens s’est replié de -1,5% entre les mois de novembre 2014 et janvier 2015. Confirmant leur progressif retour sur terre, les prix enregistrent sur un an une baisse de l’ordre de -2,8%. Sur l’ensemble de la région le constat est le même puisque les logements franciliens affichent désormais une correction annuelle de -2,4%.

Pas d’éclatement de bulle immobilière à l’horizon

Evoquant une « érosion continuelle » à défaut d’observer une franche correction, le notaire parisien Thierry Delesalle estime que les prix se sont néanmoins repliés de -6,2% au cours de ces trois dernières années. Une constatation qui vient confirmer ce que le directeur général du réseau Guy Hoquet présentait dès le mois d’avril 2014, à savoir que le marché immobilier se dirigeait tout droit vers une correction en douceur. « Les experts qui prédisent un éclatement de la bulle immobilière risquent d’être déçus en 2014 et même en 2015, car dans beaucoup de villes la demande est encore nettement supérieure à l’offre », déclarait à l’époque Fabrice Abraham.

Les candidats à l’achat bientôt de retour

S’établissant fin janvier à 7960 euros, le prix du mètre carré à Paris pourrait même poursuivre sa lente dégradation, tout au moins jusqu’à la fin de ce premier semestre 2015. Les notaires s’attendent ainsi à le voir atteindre les 7830 euros en mai prochain. Loin des 8460 euros/m² recensés en 2012, les prix actuellement en vigueur ont donc de quoi inciter les acheteurs à revenir sur le marché. Sur ce point, les notaires se montrent toutefois relativement prudents. S’ils n’hésitent pas à faire part d’un léger frémissement, ils ne se laissent pas pour autant aller à un optimisme excessif. Engagé sur la voie d’un rétablissement progressif, le marché parisien n’est en effet pas encore tiré d’affaire et affiche un volume de transactions toujours orienté à la baisse (-12% sur un an).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *