Immobilier : la hausse des loyers s’accélère

A l’heure où la baisse des prix de l’immobilier semble s’être imposée durablement, qu’en est-il des loyers ? Si l’on en croit le dernier observatoire Clameur, prix de vente et loyers affichent des évolutions contraires. Alors que les premiers reculent, les seconds enregistrent une très nette progression. L’observatoire constate ainsi qu’au cours des mois de …

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Immobilier : la hausse des loyers s’accélère

A l’heure où la baisse des prix de l’immobilier semble s’être imposée durablement, qu’en est-il des loyers ? Si l’on en croit le dernier observatoire Clameur, prix de vente et loyers affichent des évolutions contraires. Alors que les premiers reculent, les seconds enregistrent une très nette progression. L’observatoire constate ainsi qu’au cours des mois de septembre et octobre derniers, les candidats à la location ont été confrontés à une hausse relativement marquée des loyers du secteur privé. Une hausse qui, sur un an, s’établit en moyenne à +1,5%.

Loyers : les régions en ordre dispersé

Dans le détail, toutes les régions ne sont pas logées à la même enseigne et si en Auvergne (+2,5%), en Rhône-Alpes (+2,2%) ou encore en Ile-de-France (+2,1%) les loyers progressent à un rythme soutenu, ils se replient en revanche en Picardie (-2,2%), Bourgogne (-0,9%) ou en Limousin (-0,6%). Concernant les villes de plus de 100 000 habitants, l’étude souligne que sur les 29 observées seules 6 ménagent leurs locataires en leur proposant des loyers à la baisse. Il s’agit toutefois de villes où le marché locatif ne se révèle que peu dynamique voire nettement à la peine.

Une hausse des loyers qu’il convient de relativiser

Si la marche en avant des loyers semble donc devoir s’accélérer depuis le mois de septembre, Clameur entend toutefois relativiser cette progression sur le long terme. Après s’être affichée à 4% par an entre 1998 et 2006, la hausse des loyers s’établit depuis à +1,5% soit très légèrement en deçà de l’inflation (+1,6% par an depuis 2006). Il n’en reste pas moins que les locataires voient le coût de leur logement augmenter graduellement. Ces derniers fonderont donc de sérieux espoirs sur le futur encadrement des loyers promis par la loi Alur et ce, même si l’on a appris que cette mesure n’entrera en vigueur qu’au cours du premier trimestre 2015 au plus tôt (pour Paris, avant d’être étendue aux villes volontaires).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *