Immobilier : les crédits sur 20 ans concernent plus d’1 acheteur sur 2

Un sondage Opinion Way, réalisé pour SeLoger en février 2021, s’est intéressé aux personnes ayant un projet d’achat immobilier pour l’année 2021. Il en résulte que le recours au crédit immobilier est toujours un impératif pour la majorité des futurs acquéreurs. Les durées ne cessent par ailleurs de s’allonger, elles permettent souvent d’emprunter plus tout en respectant le taux d’effort maximal.

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Immobilier : les crédits sur 20 ans concernent plus d’1 acheteur sur 2

Les durées d’emprunt s’allongent

Les durées d'emprunt choisies par les ménages s'allongent.

56 % des futurs acquéreurs qui ont un projet d’achat immobilier en 2021, envisagent de contracter un crédit sur 20 ans ou plus. Ils sont en tout 78 % lorsqu’il s’agit des prêts à l’habitat sur 15 ans ou plus.

Malgré l’intérêt certain de bon nombre de ménages pour la pierre qui fait toujours office de valeur refuge, en particulier en temps de crise, 28 % des porteurs de projet immobilier redoutent d’essuyer un refus de la banque. D’ailleurs, 7 % des acquéreurs ont déjà vu leur demande de financement refusée ce qui a conduit à revoir le budget pour 37 % d’entre eux, voire même à stopper temporairement le projet, pour 37 % également.

43 % des futurs acquéreurs interrogés craignent par ailleurs une hausse des taux d’intérêt dans l’année, qui pourrait rendre plus difficile l’accès au crédit.

Crédit immobilier et apport personnel : une combinaison gagnante

Le crédit immobilier reste toujours un indispensable lorsqu’il s’agit de financer une acquisition. 82 % des futurs acquéreurs pensent d’ailleurs y recourir pour concrétiser un projet d’achat cette année. Reste que 78 % disposent également d’un apport personnel. Les futurs acheteurs ont, en effet, bien conscience de l’importance de l’apport dans les négociations, notamment pour obtenir un taux préférentiel. Pour 47 % des personnes interrogées, cet apport est supérieur aux 10 % du montant emprunté, traditionnellement requis. S’il peut s’agir d’une épargne personnelle, l’apport provient, pour 16 % des sondés, de dons ou de prêts octroyés de la part de proches. D’autres ont également recours aux aides et dispositifs en vigueur, accordés selon les revenus et la nature de l’achat : prêt à taux zéro (PTZ), prêt action logement ou encore prêt aidé, par exemple.

66 732
SGFGAS – Bilan de production, avril 2021 : Au 31 mars 2021, la production totale de prêts à 0 % (PTZ) pour 2020 est de 66 732 dont 52 875 (79 %) dans le neuf, 11 632 (17 %) dans l’ancien avec quotité de travaux d’au moins 25 % et 2 225 (3 %) en logements HLM, pour un montant total prêté global de 3 500,1 M€.

Enfin, l’étude nous apprend que 2 acquéreurs sur 3 ciblent un bien vendu à moins de 300 000 euros. Dans le détail, 23 % des futurs acheteurs ont un budget compris entre 200 000 et 300 000 euros et 33 % ont un budget compris entre 100 000 et 200 000 euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *