La baisse des loyers s’est généralisée en 2014

Selon le réseau d’agence Century 21, les loyers ont sensiblement reculé en 2014. Une tendance quasi généralisée qui apparaît toutefois insuffisante à relancer le marché locatif. 2014 : une nouvelle année de baisse pour les loyers Au cours de l’année 2014, le loyer moyen des biens immobiliers mis en location a poursuivi un mouvement de …

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. La baisse des loyers s’est généralisée en 2014

Selon le réseau d’agence Century 21, les loyers ont sensiblement reculé en 2014. Une tendance quasi généralisée qui apparaît toutefois insuffisante à relancer le marché locatif.

2014 : une nouvelle année de baisse pour les loyers

Au cours de l’année 2014, le loyer moyen des biens immobiliers mis en location a poursuivi un mouvement de repli déjà observé l’année précédente. C’est en tout cas ce que souligne Century 21 dans sa dernière note de conjoncture. Si la baisse constatée par le réseau d’agences se révèle d’une ampleur somme toute relative (-0,8% sur l’ensemble de l’année), elle n’en demeure pas moins de nature à satisfaire les candidats à la location en portant le loyer mensuel moyen à 682 euros. Comme il est de coutume en ce qui concerne l’immobilier, cette moyenne générale cache certaines disparités plus ou moins marquées. Des différences qui tiennent en grande partie à la nature du logement.

Loyers : des destins différents selon les surfaces

Dans le détail, si les 4 pièces voient leur loyer moyen se corriger de -0,5% (passant de 823 euros en 2013 à 819 euros en 2014), ce sont les 2 pièces qui affichent la baisse de loyer la plus conséquente (soit -1,1% pour s’établir en moyenne à 553 euros). A noter que si le loyer des studios s’est lui aussi orienté à la baisse (-0,8%), il n’en va pas de même des 3 et 5 pièces dont le tarif de location s’est pour sa part renchéri de +0,4% pour les premiers (passant de 681 à 684 euros) et de +2,2% pour les seconds.

Les locations parisiennes cèdent aussi du terrain

Faisant généralement office d’exception, la capitale semble cette fois-ci être rentrée dans le rang. « A Paris, le loyer moyen enregistre une baisse sensible de 0,6%. Les loyers en Ile-de-France reculent également (-5,1%), le loyer moyen passant de 832 euros à 791 euros cette année », commente ainsi l’étude, précisant toutefois que cette baisse des loyers parisiens se doit d’être relativisée. En effet, le recul tarifaire constaté dans la capitale ne serait pas à mettre au crédit d’une réelle baisse des loyers (ceux-ci ayant progressé de +2,9% en un an) mais plutôt au nombre croissant de locataires délaissant les grandes surfaces pour se tourner vers des appartements plus petits.

Loyers, IRL : des évolutions contraires

Si l’on peut s’interroger sur l’impact négatif que pourrait avoir ce recul des loyers sur une éventuelle reprise du secteur de l’investissement locatif, le réseau d’agences n’en reste pas moins catégorique : « la tendance s’est donc bien confirmée par rapport à l’année dernière : le marché s’oriente à la baisse, et ce malgré le maintien de la politique permettant aux propriétaires-bailleurs d’indexer les loyers sur l’Indice des revenus locatifs (IRL). En effet, l’IRL a progressé sur la même période de 0,5% ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *