La performance énergétique n’intéresse pas les propriétaires

Les propriétaires se montrent relativement peu soucieux de la performance énergétique de leur logement. Tel est le principal enseignement révélé par une étude dévoilée ce mardi par Orpi. Performance énergétique : un manque de reconnaissance flagrant A l’heure où le marché immobilier semble s’orienter sur la voie du rétablissement, chacun cherche à tirer profit de …

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. La performance énergétique n’intéresse pas les propriétaires

Les propriétaires se montrent relativement peu soucieux de la performance énergétique de leur logement. Tel est le principal enseignement révélé par une étude dévoilée ce mardi par Orpi.

Performance énergétique : un manque de reconnaissance flagrant

A l’heure où le marché immobilier semble s’orienter sur la voie du rétablissement, chacun cherche à tirer profit de la situation. Si les acquéreurs potentiels entendent bien bénéficier de l’extrême faiblesse des taux de prêt pour accroître leur pouvoir d’achat, les vendeurs espèrent pour leur part céder leur bien le plus rapidement possible et surtout au meilleur prix. Et pourtant, dans leur volonté d’obtenir un maximum d’une éventuelle transaction, bon nombre de propriétaires semblent faire l’impasse sur un élément à même de peser sur le prix de leur bien immobilier : sa performance énergétique.

Dévoilée ce mardi 9 juin, une étude Harris Interactive menée pour le compte d’Orpi révèle ainsi que seul un propriétaire sur deux (53%) avouent être « concernés par des problèmes liés à une mauvaise performance énergétique ». Sur son compte Twitter, Bernard Cadeau, président du réseau d’agences, va même plus loin en estimant que 89% des propriétaires ne font que peu cas de cette question.

Prix de l’immobilier : les vendeurs se privent d’un réel atout

La valeur verte d’un logement (à savoir son caractère énergétique) est pourtant considérée depuis peu comme un critère de négociation à ne pas négliger. Si l’on en croit l’association Dinamic, le prix de vente d’un bien progresserait ainsi de 5% pour chaque cran gagné sur son étiquette DPE. Une influence dont la majorité des propriétaires ont paradoxalement conscience puisque que 81% d’entre eux déclarent que les performances énergétiques « ont une incidence sur le montant du loyer ou le prix de vente ». En ne se souciant pas de cet élément, ces derniers se privent donc d’une source de profit pouvant se révéler conséquente, d’autant plus que l’étude Harris Interactive précise que 63% des locataires se déclarent « prêts à payer un loyer supérieur pour un logement dont la performance énergétique est excellente ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *