Crédit : la stabilité gagne aussi les taux d’usure

Selon les dernières publications émanant des professionnels du secteur, les taux de crédit immobilier ne devraient connaître aucune remontée notable au cours des premiers mois de l’année 2014. Une accalmie que vient également confirmer la quasi stabilité affichée par les taux d’usures. L’heure n’est certes pas à la hausse des taux de prêt mais les …

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Crédit : la stabilité gagne aussi les taux d’usure

Selon les dernières publications émanant des professionnels du secteur, les taux de crédit immobilier ne devraient connaître aucune remontée notable au cours des premiers mois de l’année 2014. Une accalmie que vient également confirmer la quasi stabilité affichée par les taux d’usures.

L’heure n’est certes pas à la hausse des taux de prêt mais les candidats à l’emprunt pourraient toutefois être intéressés de savoir jusqu’à quel niveau ceux-ci pourraient éventuellement progresser. Publiés le 26 décembre dernier au Journal Officiel, les taux d’usure répondent à leur interrogation en dévoilant le seuil maximal légal que les taux ne pourront pas dépasser lors des trois premiers mois de l’année 2014.

Calculés chaque trimestre par la Banque de France en fonction notamment des taux moyens pratiqués par les banques au cours du trimestre précédent, les taux d’usure profitent ici de l’accalmie qui a régné sur les taux d’emprunt lors des dernières semaines. Ceux-ci n’affichent donc que peu dévolution par rapport aux taux d’usure publiés en octobre dernier. Dans le détail, les taux maximums que les banques peuvent légalement appliquer depuis le 1er janvier 2014 (et jusqu’au 31 mars) sont les suivants :

  • 5,04% pour un prêt immobilier à taux fixe (contre 5,03% sur le 4ème trimestre 2013).
  • 4,51% pour un crédit immobilier à taux variable (contre 4,45% sur le 4ème trimestre 2013).
  • 5,23% pour un prêt relais (contre 5,29% sur le 4ème trimestre 2013).

Quant aux crédits à la consommation, leurs taux d’intérêt se voient plafonnés comme suit :

  • 20,23% pour un crédit d’un montant inférieur ou égal à 3000 euros.
  • 15,12% pour un crédit d’un montant compris entre 3000 et 6000 euros.
  • 10,35% pour un crédit excédant les 6000 euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *