Le crédit à la consommation trébuche en avril

Les mois se suivent mais ne se ressemblent pas pour le marché du crédit à la consommation. Si les résultats encourageants enregistrés au cours du premier trimestre 2014 laissaient présager d’une éventuelle relance du secteur, le mois d’avril semble avoir douché les maigres espoirs d’un marché toujours excessivement fragile. Crédit conso : après l’espoir, la …

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Le crédit à la consommation trébuche en avril

Les mois se suivent mais ne se ressemblent pas pour le marché du crédit à la consommation. Si les résultats encourageants enregistrés au cours du premier trimestre 2014 laissaient présager d’une éventuelle relance du secteur, le mois d’avril semble avoir douché les maigres espoirs d’un marché toujours excessivement fragile.

Crédit conso : après l’espoir, la douche froide

Après avoir salué la bonne tenue du crédit à la consommation lors du 1er trimestre 2013 (+1,2% par rapport à la même période il y a un an), l’Association française des sociétés financières (ASF) renoue avec ses vieux démons en observant un marché une nouvelle fois à la baisse. « L’activité des établissements spécialisés dans le crédit à la consommation enregistre en avril 2014 un nouveau recul : la production est en baisse de -1,4% par rapport au même mois de l’année précédente« , souligne ainsi l’ASF dans un communiqué publié ce lundi 2 juin. Un repli qui tranche nettement avec les +1,5% enregistrés sur le seul mois de mars et semble gommer la perspective d’une reprise à courts termes.

Si au cours des trois derniers mois (février-mars-avril) le marché affiche dès lors une quasi stabilité (+0,3%), en matière de production, le secteur du crédit à la consommation continue de s’éloigner de 2008, son année de référence, en présentant une production cumulées sur les 12 derniers mois de 34,9 milliards d’euros (soit une chute de 22,5% par rapport aux 45 milliards d’euros recensés en septembre 2008).

Le crédit conso se raccroche aux voitures

Dans le détail, seul les crédits dédiés à l’acquisition d’une voiture (+8,1% par rapport à avril 2013) évite au marché une correction plus brutale. Les prêts destinés à l’amélioration de l’habitat accusent pour leur part un douzième mois de repli consécutif (-9,4%) alors que prêts personnels et crédits renouvelables se contractent de respectivement -4,7% et -1,4%.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *