Le crédit dicte sa loi au marché immobilier

Après avoir largement profité, en 2013, de la manne financière des rachats de crédit, les banques vont désormais devoir revenir à leurs fondamentaux et miser sur la seule attractivité de leurs taux de prêt immobilier pour espérer s’attirer de nouveaux clients. Des taux d’emprunt qui, si l’on en croit le courtier ABCourtage, donneront une nouvelle …

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Le crédit dicte sa loi au marché immobilier

Après avoir largement profité, en 2013, de la manne financière des rachats de crédit, les banques vont désormais devoir revenir à leurs fondamentaux et miser sur la seule attractivité de leurs taux de prêt immobilier pour espérer s’attirer de nouveaux clients. Des taux d’emprunt qui, si l’on en croit le courtier ABCourtage, donneront une nouvelle fois le cap du marché immobilier en cette année 2014.

Des emprunteurs guidés par les taux de prêt immobilier

N’en déplaise à ceux qui auguraient une année noire, 2013 aura finalement été un excellent cru pour les professionnels du crédit immobilier. Une année où, plus que jamais, les ménages ont calqué leur intentions d’achat sur les taux. Ainsi, après une courte pause motivée par une remontée des taux au troisième trimestre, les baisses observées sur les deux derniers mois de l’année ont sonné le signal du retour pour de nombreux emprunteurs potentiels. Un retour auquel l’Observatoire Crédit Logement – CSA attribue les hausses de production de crédits de 19,1% et 23,3% enregistrées sur les mois de novembre et décembre (en variation annuelle). Pour le courtier ABCourtage, il s’agit non seulement là de la preuve irréfutable que « plus que jamais, les emprunteurs collent à l’évolution des taux » mais également que les taux ont dicté leur loi au marché de l’immobilier.

Fin de l’euphorie pour le rachat de crédit

Comme le souligne justement le courtier, « ce niveau historiquement bas des taux a permis à certains emprunteurs resolvabilisés de revenir sur le marché et à d’autres de renégocier leur crédit immobilier à des taux plus attractifs« . Si cette situation a pleinement profité aux établissements prêteurs, ceux-ci vont désormais devoir faire sans cette manne des rachats de crédit aujourd’hui tarie. ABCourtage estime que « ce sera sans doute là le nouveau défi pour les banques en 2014« .

Le rôle central du crédit

Ne pouvant s’appuyer que sur le seul niveau des taux, les banques devraient désormais voir les futures initiatives de la BCE (et de la FED, la banque centrale américaine) peser de tout leur poids sur le secteur du prêt immobilier. Mais « une seule est chose est sûre : que les taux de prêt grimpent en flèche, qu’ils flottent ou qu’ils baissent, cette année encore, le crédit pilotera le marché immobilier…« , conclut le courtier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *